Comment un ex-banquier et son avocate traînent les banques en justice pour les faire condamner… à tous les coups!

Du magazine NEXUS – novembre/décembre 2014 – Le site de NEXUS
« Un bon client pour une banque, c’est quelqu’un en difficulté. C’est un couple, c’est une famille qui s’effondre. »
Protéger les citoyens contre l’enfer des abus bancaires, c’est le combat de Gérard Faure-Kapper et Maître Katia Debay. Découvrez comment un ex-banquier et son avocate traînent les banques en justice pour les faire condamner… à tous les coups !
nexus double page
En 2010, Gérard-Faure Kapper et l’avocate Katia Debay  fondent l’Association pour la Légalité des Opérations et Mouvements Bancaires. Unique en France, l’Aplomb veut notamment prévenir le suicide pour des raisons bancaires. « Depuis le début, explique Gérard, mon action n’est pas d’inciter les gens à ne pas payer leurs dettes. Mais à ne pas payer dix fois plus. Toute mon action se fonde sur la légalité. »
« Toutes les banques française pratiquent l’usure »
Avec bon sens, il élargit l’analyse : « On estime entre 20 et 65 milliards, je pense 40 milliards d’euros, l’ensemble des frais usuraires illégaux prélevés chaque année en France. Si on appliquait la loi, les banques rembourseraient l’argent volé. Chacun récupérerait des milliers d’euros? On les dépenserait dans le commerce. Ces 40 milliards relanceraient l’économie du pays. Ça profiterait même aux banques, et éviterait toutes les charettes de licenciements qu’elles programment. C’est mon combat aussi. »
Maître Katia Debay, avocate partenaire de l’association et Gérard Faure-Kapper, président de l’APLOMB   (Association pour la Légalité des Opérations et Mouvements Bancaires) /http://www.aplombfrance.fr/
« La raison d’être de l’APLOMB est la prévention du suicide, de la dépression et de l’éclatement des familles pour des raisons financières.Son but est d’imposer les lois républicaines au système bancaire et financier et par extension aux cabinets de recouvrement. Ses moyens, la diffusion par les voies médiatiques de toutes informations visant à éclairer les citoyens sur leurs droits en ces matières, notamment sur la légalité des opérations bancaires.« 
« Bien sûr qu’une plainte fait peur aux banquiers ! »
L’institution judiciaire n’est pas faite pour aider les citoyens à affronter la prédation illégale des banquiers. Quant au monde politique, il a choisi son camp. « Le taux légal, c’est un pont d’or que le Président offre aux banques. Vous êtes comme tous les Français, vous découvrez ça. Tous les mois d’Août, ils sortent des ordonnances. La presse est muette car c’est très technique« . (Katia Debay) Dans ce combat de David contre Goliath, les recours sont minces, mais cela en vaut la peine.
1103250159031041817877406 
« Ils font trembler les banques »
Sa courtoisie désarme l’adversaire. La voix est douce, avec la force du discours limpide d’un homme honnête, il attaque le système bancaire. Gérard-Faure Kapper possède les usages policés du monde de la banque dont il vient. Au point qu’à l’audience, juges et avocats de la partie adverse lui témoignent des égards.Même face aux grandes banques françaises, il force le respect. Les juges le disent à mi-mot : ils ont besoin de lui. Pourtant, les patrons de banques voudraient voir six pieds sous terre ce cow-boy de moins en moins solitaire. En réalité, si humble soit-il, Gérard-Faure Kapper fait partie de ces rares pédagogues qui apportent de l’espoir dans l’économie du pays. Il connaît la banque par cœur après vingt-cinq ans de maison.Alors il explique, les magistrats comprennent, et condamnent souvent la banque. Et Gérard-Faure Kapper se dépêche d’aller sauver une nouvelle vie…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, Justice, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.