Grande-Bretagne – Virage historique au sein de l’Eglise d’Angleterre

BRITAIN-RELIGION-ANGLICAN-WOMEN-LANE
A l’approche des fêtes de fin d’année, note le Daily Telegraph, c’est « le parfait cadeau (…) de Noël ». Un mois après que le synode général de l’Eglise d’Angleterre a entériné la possibilité pour les femmes d’accéder à l’épiscopat, l’une d’elles, Libby Lane, 48 ans, vient d’être nommée évêque de Stockport, ville désindustrialisée du Nord, dans la banlieue de Manchester.
Une première qui brise un « plafond de verre » vieux de vingt-deux ans. Depuis 1992, en effet, les femmes avaient la possibilité de devenir prêtre, mais pas celle d’obtenir une charge supérieure, rappelle le Guardian.
Son ordination solennelle se déroulera le 26 janvier. Cette désignation marque non seulement la fin de plusieurs siècles de domination masculine exclusive, mais aussi l’aboutissement d’un âpre combat mené par les progressistes contres les traditionalistes, note The Independent.
aangleterre L52475cyh157w279Sous l’impulsion de l’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, l’Eglise d’Angleterre – dont la reine Elisabeth II est le gouverneur suprême – a adopté un changement de cap… et de mentalité. C’est à lui que Libby Lane doit en partie sa nomination. « Sa vie, consacrée au Christ, son calme et sa volonté de servir l’Eglise et la communauté font d’elle le choix idéal », s’est-il félicité.
L’intéressée, mariée à un prêtre et mère de deux enfants, s’est, pour sa part, dite « honorée », mais aussi « intimidée » par la tâche qui l’attend, rapporte le Daily Mail.
Cette nouvelle étape va-t-elle clore les débats internes ? Nullement, prédit la BBC, expliquant que tous ceux qui, en vertu des écrits de la Bible, rejettent le fait que les femmes puissent jouer un rôle de premier plan, ne sont pas près de changer d’opinion. Reste que l’institution a su se renouveler. De quoi, peut-être, inspirer l’Eglise catholique romaine et la pousser à un nouvel aggiornamento…
Le Monde  19/12/2014

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.