Disparition – Jacques Chancel, passeur de culture sur les ondes, s’est éteint

phpBx7nmm_0
 Jacques Chancel s’est tu
Le journaliste s’est éteint à son domicile parisien à l’âge de 86 ans, Jacques Chancel, cet « inventeur du partage culture  » a signé parmi les plus belles heures de la radio et de la télévision publiques françaises.

Jacques Chancel, voix historique de la radio et de la télévision publiques françaises qui a su rendre la culture populaire avec les émissions « Radioscopie » et « Le Grand Echiquier », est mort dans la nuit de lundi à mardi, une disparition qui a suscité un hommage unanime.

Pour France Inter, Jacques Chancel a produit et animé l’une de ses émissions les plus célèbres: « Radioscopie« , dont il présente plus de 6.000 numéros de 1968 à 1982 puis de 1988 à 1990.
La station lui rendait hommage ce mardi en rediffusant en intégralité ses interviews avec Jacques Brel, Marguerite Yourcenar, Dali, Patrick Modiano, Serge Gainsbourg ou l’abbé Pierre.
« Il a été un grand serviteur du service public, à la radio et à la télévision », a salué Bernard Pivot, autre icône d’une télévision « intelligente ». « On représente tous les deux une sorte de nostalgie de la télévision, le Grand Echiquier, Apostrophes… » : Il aimait la littérature, la musique, les arts, les sports. Il était très gourmand, très avide de connaître, savoir, transmettre. C’était un vrai passeur, il avait une manière bien à lui de poser des questions de manière rapide ou parfois plus longue. Pour moi, c’est l’un des plus grands journalistes de la deuxième moitié du XXe siècle.« 

600_295326_vignette_jacques-c_-une

 TV5 MONDE Paris (AFP) – 23.12.2014  – Par Anthony LUCAS
Pour en savoir plus : Interview  Jacques Chancel : Sur salon littéraire

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Médias, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.