Tours (Indre-et-Loire) – Rencontre : Police à cheval

 Les quatre femmes de la brigade équestre de Tours

Sur les six policiers municipaux à cheval de la ville, quatre sont des cavalières. Rencontre avec quatre femmes de caractère.
 Elles s’appellent Aube, Aurore, Caroline et Jessica. Cavalières émérites et complémentaires, leur attachement pour le cheval s’accorde avec une tendre vie de famille et des passions qui nourrissent leur enthousiasme. La trentaine en moyenne, ces femmes de caractère savent mener la rigueur et la bienveillance avec le sourire.

Les 4 femmes de le Brigade Equestre

de gauche à droite, Caroline, Aurore, Aube et Jessica avec Jehu.
Rencontre avec Aube, à Joué-lès-Tours, dans l’espace réservé aux chevaux et aux cavaliers. Elle est brigadier depuis 2002. Issue du complet et du trek, elle a trois passions : sa vie professionnelle, ses enfants et son inclination vers le cheval. La jeune femme est enceinte de 8 mois et attend un petit garçon. Sa petite fille de 2 ans monte déjà à cheval !
Positive, Aube a un profil de centaure sur Oumiak. « Mes chevaux sont chez mes parents. Pour l’instant, je ne monte plus et je m’occupe de l’entretien général des chevaux le matin. L’après-midi, je suis au PCO (*), à la radio et aux objets trouvés. En ce moment, la brigade a un œil particulier sur les week-end de soldes. »
Aurore est brigadier, adjointe de Thierry Balzac le responsable de la brigade. Ce « bout de femme », endurante, au regard bleu-vert, est le pilier de la brigade. Très investie dans sa vie professionnelle, Aurore a une vie de maman bien remplie, avec ses trois enfants. Elle aide aussi son mari, artisan menuisier. Son compagnon de ville est le cheval Mister. Mais elle a ses propres chevaux à la maison.
Caroline est brigadier. C’est le regard bleu ciel de la brigade. Elle sera bientôt maman d’un second garçon. Sur Jyva, elle a une belle tenue. Ongre bientôt à la retraite, ce cheval idéal est le premier a avoir fait une aussi longue carrière. Réservée, analyste et carrée, on se sent en sécurité avec Caroline.
Jessica, la petite dernière, est gardien. Depuis cinq ans dans la brigade, cette femme entière et franche est très motivée, très investie dans son métier. Brillante en informatique et en photo, Jessica monte le cob Quick. Elle possède une jument qu’elle monte régulièrement. Impressionnante sur sa monture imposante, elle voit tout !
 (*) PCO : poste de commande opérationnel.
La Nouvelle République 18/01/2015 Correspondante NR, Isabelle de Saint-Loup

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Insolite, Police, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.