Japon – Les nouvelles ambitions internationales : se libérer des « chaînes du passé [impérial] »

HalloweenBien qu’elle ait été promise il y a deux ans, l’aide n’en reste pas moins généreuse. En visite au Caire, samedi, dans le cadre d’une tournée au Moyen-Orient, le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a consenti à la région une aide non militaire de 2,5 milliards de dollars (près de 2,2 milliards d’euros) axée sur l’assistance humanitaire et le développement d’infrastructures, rapporte la BBC.
A cela s’ajoute une enveloppe de 200 millions de dollars (173 millions d’euros) allouée aux pays situés en première ligne face à la barbarie crépusculaire du groupe Etat islamique, notamment le Liban et la Turquie, précise The Japan News.
Ce soutien affiché au Moyen-Orient, dont l’archipel dépend étroitement pour son approvisionnement en pétrole brut, découle en droit fil d’une nouvelle volonté de « contribuer à la paix de manière proactive », selon les termes de M. Abe.
Depuis son retour au pouvoir en décembre 2012, après l’intermède de 2006-2007, le dirigeant conservateur aspire à libérer son pays des « chaînes du passé [impérial] » qui l’entravent dans sa marche en avant vers un « nouveau Japon » brillant d’un éclat neuf sur la scène internationale.

ajaponthediplomat_2015-01-15_10-15-34-386x218

C’est pourquoi, fort de la légitimité des urnes obtenue en décembre lors d’élections législatives anticipées, M. Abe souhaite réviser la Constitution de 1947 dans le sens d’un plus grand engagement à l’étranger.
Reflet de ce nouveau paradigme, le pouvoir nippon a assoupli en 2014 sa législation encadrant les exportations d’armes, rappelle The Diplomat. Il vient par ailleurs d’annoncer pour 2015 un projet de budget de défense record, à 4 980 milliards de yens (environ 36 milliards d’euros). Quid de l’avenir des relations de voisinage ?
Pour le Guardian, tout dépendra du discours que tiendra M. Abe en août, pour les 70 ans de la fin de la guerre du Pacifique. De ses propos pourrait émerger un réchauffement avec Pékin et Séoul ou un gel diplomatique durable…
Le Monde 19/01/2015

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.