Réflexion sur l’énergie de la constellation du Verseau 2015

     !cid_CE44DDDD247D42B59B3198F2559F96BA@RenePC Dernier signe d’air du zodiaque, il recèle en lui une qualité d’altruisme. Une énergie universelle qui favorise la transmission et la diffusion de la Connaissance.
     Le Verseau agit comme une individualité qui vise à l’union. Il œuvre à ce que les frontière arbitraires soient levées, à l’image par exemple, du fonctionnement de l’Internet. La mission du Verseau est de répandre la Connaissance d’une manière large et non dogmatique. Car ce signe ignore tout des états d’âme et des préjugés raciaux, sociaux, culturels, ou religieux, etc., en se tenant à l’écart des institutions structurées et fermées. .
     Dans cette période, les consciences des personnes du Verseau sont concentrées au-delà des  frontières artificielles égoïstes. Le chercheur a toujours dû affronter de telles circonstances libératrices, mais désormais, c’est l’humanité entière qui est concernée. Des changements rapides affectent la vie planétaire dans tous les règnes, car l’influence de cette constellation s’accroît en portée et en puissance à chaque nouvelle décennie.
     Dans cet âge du Verseau où nous entrons, le changement est constant. A longue échéance, rien ne pourra résister aux puissantes énergies qui se répandent par cette constellation. Les humains doivent donc accepter ce changement et aller de l’avant pour le mieux. Ceci n’est pas très facile à vivre pour plusieurs raisons :
– Tout va vite dans chaque département de la vie et cette hyperactivité quasi continue entraîne une dépense excessive d’énergie, c’est ce pourquoi nous sommes souvent si tendus. Mais ce que nous observons est une période de transition.
– Ensuite, parce que nous sommes en incarnation dans des corps/matière encore solidement dépendants de l’ère des Poissons : vieil appareil de réponse, instrument avec des habitudes de vivre et de penser qu’il faudra abandonner ou transformer.
– Nous essayons de vibrer au rythme de l’ère du Verseau, mais nous ne sommes pas encore des êtres du Verseau. Nous nous en tenons toujours à certaines formes passées. Nous évoluons maintenant vers des formes plus subtiles.
     L’une des choses sur laquelle nous pouvons travailler dans ce signe, c’est le sens que nous avons du « groupe ». Serons-nous capables de pénétrer avec intelligence, sympathie et compassion dans la conscience des membres les plus proches de notre famille de sang, de cœur, nationale, raciale, humaine; comprendre pourquoi ils pensent comme ils le font et pourquoi ils agissent de telle manière, dans telles circonstances ?
     Cet amour universel peut-il donc régner sur la terre ? Peut-être est-ce utopiste ou idéalisé mais    sans attendre un tel résultat, lorsque chacun s’applique, dans sa vie personnelle, à cultiver l’esprit altruiste, impersonnel, solidaire et bienveillant qui allie bonté et recul, il crée de l’amour universel et se libère lui-même des attentes illusoires et décevantes d’être « reconnu » par l’autre. Cela apporte déjà maintes solutions aux combats quotidiens de l’ego, et ainsi l’esprit fraternel s’étendra de proche en proche.
verseau.gifvertVoici une citation concernant ce signe :
« A toi, Verseau, je donne la conception du futur pour que l’homme puisse dépasser ses limites. Tu connaîtras la douleur de la solitude. Mais, pour ouvrir les yeux de l’être humain à d’autres possibilités, je te fais don de la liberté ; elle te permettra de continuer à servir l’humanité lorsque cela est nécessaire.»
03 février 2015 à 0 h 10

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, réflexion, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.