Culture – La BD numérique affirme sa présence en France

aANGOULEME-2014-570
Le festival de la bande dessinée d’Angoulême, qui a pris fin dimanche, a été l’occasion de constater combien le marché de la BD numérique était florissant, même si l’album classique en papier a encore de beaux jours devant lui.

aAngouleme-Calvin-_-Hobbes

Quasi inexistant il y a quatre ans, le secteur de la BD numérique pesait 1,5 million d’euros l’an dernier, avec 400 000 albums vendus. Ce nouveau support de lecture, disponible sur tablettes, s’impose progressivement sur le marché francophone, bien qu’il représente toujours moins de 4 % du marché de la BD en France, contre 15 % en Grande-Bretagne et 25 % aux Etats-Unis.

aizneo-iPad-boulebill2

Mais la tendance est bel et bien à la hausse, grâce notamment à un large catalogue et des prix attractifs. En outre, l’outil se révèle idéal pour zoomer sur les cases. Lancée en 2010, Izneo, l’une des premières plates-formes de BD en ligne francophone, propose maintenant plus de 10 000 albums, dont ceux de Dargaud, Dupuis, Le Lombard, Casterman, Fluide Glacial, Bamboo ou Gallimard (mais pas Tintin).
acomixology_new_featured
Izneo propose notamment un abonnement à 10 euros par mois pour une lecture illimitée. Face à lui, le leader mondial du marché, l’américain comiXology, compte 70 000 titres et revendique, depuis sa création en 2007, plus de 200 millions de téléchargements, surtout des comics américains.
Le groupe, propriété d’Amazon, lorgne désormais le marché franco-belge. Depuis 2013, il a signé un partenariat avec une quinzaine de grands éditeurs français, tels que Delcourt, les Humanoïdes associés ou Glénat. Grâce à ces plates-formes payantes, les éditeurs espèrent aussi lutter contre l’offre illégale, la BD étant le genre le plus piraté de la littérature.

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Loisirs Tourisme, Médias, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.