Justice – 36, quai des Orfèvres : sanction immédiate

« Violation du secret de l’instruction et révélation d’informations sur une instruction dans le but d’entraver le déroulement des investigations. »
Extrait de la mise en examen notifiée au patron de la police judiciaire parisienne, Bernard Petit, soupçonné d’avoir violé le secret d’une enquête. Il a été mis en examen et immédiatement suspendu dans la nuit de jeudi à vendredi.
C’est une première pour le 36, quai des Orfèvres, déjà ébranlé par plusieurs scandales. Bernard Petit est suspecté d’avoir renseigné, par le biais d’intermédiaires, l’ex-patron et fondateur du GIGN Christian Prouteau.
Le Monde 06/02/2015

5564100.jpg36 quai

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Justice, Police, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.