Marine Le Pen huée à l’université d’Oxford – La chef du FN a imposé à son auditoire un cours sur l’histoire des libertés …

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté jeudi en fin d’après-midi contre la participation de la présidente du Front national à une conférence-débat organisée par l’association des étudiants de l’université d’Oxford ( Marine Le Pen huée à l’université dOxford )
l’histoire du jour –  Le Monde 07/02/2015
  A Oxford, la chef du FN a imposé à son auditoire un cours sur l’histoire des libertés

 » Merine Le Pen, few le campp ! « 

Ce jeudi soir 5 février, debout face à des centaines d’étudiants sagement alignés dans la nef néogothique de l’Oxford Union, Marine Le  Pen savoure le moment. La voilà intronisée dans le saint des saints de la liberté d’expression, accueillie avec politesse par la future élite britannique dans la plus prestigieuse université du pays.
Comme si cela ne suffisait pas, l’organisateur de la conférence s’excuse  :  »  C’est une honte !  « , clame-t-il au micro, hors de lui parce que des manifestants en colère ont réussi à retarder d’une heure le début du discours de la présidente du Front national.  »  On veut empêcher de parler quelqu’un qui serait présidente en France si l’élection avait lieu demain  !  «  L’intéressée boit du petit-lait.
Pourtant, le brouhaha de la rue perce les murs épais.  »  Merine Le Pen, few le campp  !  « , scandent 200 étudiants antifascistes dotés d’un délicieux accent british. Entraînés par un tambour, ils enchaînent en anglais  :  »  Le Pen, on te connaît  : ton père aussi était un fasciste  ! »,  »  Dégage  !   » Une vieille dame française prend le micro  :  »  Mon père n’est pas revenu d’Auschwitz et Le Pen dit que ça n’a pas existé. Méfiez-vous  : aujourd’hui, sa fille joue la carte antimusulmane pour attirer les juifs  !   » Une escouade de manifestants tente de forcer l’entrée du bâtiment. Pour eux, «   la honte  « , c’est que l’Oxford Union, club chic aux traditions séculaires de débat, ait invité Marine Le Pen.
D’autres étudiants ont fait la queue pour assister à sa conférence en jetant des regards réprobateurs sur les trublions.  »  Ce serait tragique qu’on l’empêche de parler, estime Leuan Williams, 18 ans, étudiant en physique. Je ne voterais pas pour elle, mais je veux écouter ses arguments.  » Clare Carlile, 20 ans, tranche  :  »  On ne peut pas critiquer sans connaître.  « 
A l’intérieur, la patronne du FN impose à son auditoire un cours magistral en français sur l’histoire des libertés. Les auteurs qu’elle cite et s’approprie – Eluard, Camus, Churchill, Disraeli – disent tout de son audace récupératrice.
Puis vient le temps des questions de la salle. Que pense-t-elle des propos de son père sur les chambres à gaz,  »  détail  «  de l’Histoire  ?  »  Une maladresse qui a pu blesser des gens.  «  Pourquoi veut-elle empêcher les musulmans de prier dans la rue  ? Pourquoi vénère-t-elle tant les frontières, sauf celle de l’Ukraine  ? Pourquoi prétend-elle défendre les droits de l’homme tout en voulant interdire aux sans-papiers l’accès aux soins de base  ?
Les réponses alignent des notions qui passent mal au Royaume-Uni  :  »  France indivisible  « ,  »  communautarisme  « ,  »  laïcité  « . Et quand l’oratrice affirme que les Français d’origine vietnamienne  »  ont plus à cœur de s’assimiler  «  que ceux d’origine africaine, ma voisine lâche  :  »  Je ne pensais pas qu’elle osait dire des trucs pareils.  « 
Philippe Bernard (Oxford, envoyé spécial) © Le Monde

marine Le Pen02

6 février 2015
Un proche de Marine Le Pen menace de mort une journaliste de Mediapart

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.