Paris Environnement – Un service anti-Saint-Valentin pour les Parisiens : « L’amour sans cadenas ».

acadenas-pont-des-arts-Paris-Seine-installation
A l’approche de la Saint-Valentin, on pourrait croire à une énième campagne publicitaire virale, mais tout est vrai.
Le site Fuck Love.paris propose aux cœurs brisés parisiens de couper leur cadenas d’amour accroché sur le pont des Arts, le tout avec une bonne dose d’humour (à défaut d’amour).« Paris, ville de l’amour par définition, est le trou noir des couples romantiques qui polluent l’environnement avec leurs démonstrations autour des cadenas », peut-on lire dans la description du site.
Contre une somme modique, le service propose de filmer cet acte et même de jeter le symbole de l’amour perdu dans la Seine ou dans une poubelle de tri sélectif, selon l’inclination environnementale du client. Le coût de la transaction varie selon la taille du cadenas entre 1 et 8euros (voir la vidéo promotionnelle).

acadenas

Si certains peuvent évidemment trouver un tel service cruel ou opportuniste, son créateur, un jeune informaticien australien résidant à Paris, s’en défend, estimant que les cadenas d’amour sont officiellement illégaux. En juin, un pan de grillage du pont des Arts s’était effondré sous le poids de milliers de cadenas.
Pour lutter contre cette mode qui nuit au patrimoine métropolitain, la mairie de Paris avait opté en août pour une méthode moins radicale. Des autocollants avaient été apposés sur les ponts pour suggérer aux amoureux de réaliser ces autoportraits photographiques avec leur téléphone portable et de les publier sur un site créé pour l’occasion, nommé « L’amour sans cadenas ».
Le Monde 06/02/2015

acadenas2

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Ecologie, Médias, Social, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.