Vienne – Des distributeurs de légumes bio dans les rues

 La Nouvelle République 08/02/2015
Didier Vignaud lance un concept innovant : des distributeurs de légumes. Le premier a vu le jour près du Futuroscope.
Didier Vignaud a un parcours quelque peu atypique. Après une carrière de 25 ans dans le dessin industriel et architectural, il a décidé de se reconvertir dans le terroir. Il a suivi une formation pour devenir maraîcher, courant 2013, et a lancé sa société « Cucurbitacées et Compagnie », l’année suivante avec deux associés : son beau-frère et un groupement d’investisseurs privé.
S’il possède un point de vente de légumes bio à Châtellerault, c’est sous forme de distributeurs que Didier Vignaud compte continuer de développer son activité. Un concept « innovant, branché et à la demande », qui s’inscrit dans l’ère du temps. L’entrepreneur a installé une première machine sur le site du technopôle du Futuroscope fin 2014, et projette de poursuivre en les proposant dans les centres-villes de Châtellerault et Poitiers.

Distributeur de légumes 1

Didier Vignaud propose une gamme variée de produits bio dans ses distributeurs à légumes. – dr
Un système amené à évoluer
« De nombreuses personnes s’arrêtent au distributeur pour prendre des selfies, du fait de son originalité. Ces personnes sont emballées et me demandent d’en installer près de chez eux ! » note Didier Vignaud avec enthousiasme. Les légumes proposés à la vente proviennent d’une centrale d’achat bio basée à Nantes.
Les distributeurs de « Cucurbitacées et Compagnie » proposent aussi bien des légumes à l’unité que des « paniers à thème ». La plupart sont vendus avec des recettes pour inciter à cuisiner. Un travail sur le site web de la société est au programme, et permettra à terme de passer une commande qui pourra être retirée dans les casiers des distributeurs directement.
Pour parfaire son système, Didier Vignaud proposera bientôt une variété encore plus grande de produits : barquettes de légumes, algues, fleurs comestibles seront entre autres vendues via ses distributeurs. « La cuisine, c’est un peu comme l’amour, on a toujours plus à découvrir », résume Didier Vignaud.
Arthur Le Denn
Vienne – Châtellerault – Agriculture

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Agroalimentaire, Economie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.