Sarkozy et les délices d’Abu Dhabi

Le Canard Enchaîné du 11/02/2015
L’escapade Sarkozy aux Émirats arabes unis, le 2 février, lendemain de l’élimination du candidat UMP au premier tour des législatives du Doubs, continue de faire des remous au sein du parti. Certains sont même convaincus que l’ancien chef de l’État s’était déjà carapaté dès le dimanche 1er février et que c’est d’Abu Dhabi qu’il a téléphoné à tout son monde en début de soirée.
Ils n’ont qu’à moitié raison. Le président de l’UMP est parti de Roissy-Charles-de-Gaulle le 1er février à 21h10 sur un vol de la compagnie Etihad. Au moment même où les dirigeants du mouvement commençaient à se déchirer sur la stratégie à adopter vis-à-vis du second tour et du FN Il débarque à 6h55, lundi 2 février, sur la tarmac d’Abu Dhabi. C’est sa conseillère diplomatique Consuelo Remmert (la demi-sœur de Carla Bruni), habituellement chargée de trouver des conférences en or pour Sarko (en moyenne 100 000 euros plus les frais), qui organise les réjouissances. Sarko parle devant une quinzaine de personnes, dont Khaldoon Khalifa al-Mubarak, secrétaire général du gouverneur, membre du conseil exécutif de l’Émirat et ancien président du club de foot de Manchester City.
150205-sarko-dollar-deligneSelon un des auditeurs, son discours tient de la leçon de géopolitique pour les nuls : l’Ukraine, son ami Poutine, le terrorisme, Daech, le Moyen-Orient, etc. En fait, le moment fort de la journée est la réception au palis, où, avec 400 personnes, Sarko est l’invité personnel de Son Altesse, le prince héritier. L’ancien président de la République en profite pour remercier le prince du contrat mirifique que vient de signer l’émirat avec Total (l’exploitaion de 10% d’une énorme concession pétrolière pendant quarante ans). Le soir, il dîne avec son ancien ministre Eric Besson, qui passait par là. Le mardi 3 février, à 2h30 (heure locale), Sarkozy s’envole d’Abu Dhabi International Airport pour arriver à 7h10 du matin, à Paris. Où l’attend un autre genre de réjouissances : un parti divisé sur l’attitude à adopter face au FN et qui menace d’exploser.
Les cadors de l’UMP ont mieux compris pourquoi Sarko leur avait demander de « fermer [leur] gueules« , et ce, jusqu’à la réunion du bureau politique deux jours plus tard, pendant qu’il arrondissait tranquillement ses fin de mois à Abu Dhabi…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.