Assemblée nationale – Réserve parlementaire : Où va l’argent des députés ?

La Nouvelle République 13/02/2015
Comme l’an dernier, l’Assemblée nationale a rendu accessible hier dans le détail sur son site internet (*), l’intégralité des subventions versées par les députés au titre de la réserve parlementaire. Chacun peut donc s’amuser à aller voir, dans le détail, qui donne à qui et combien. On a survolé l’édition 2014 pour vous.
TOPS ENTREPRISECombien ? En théorie, chaque député dispose d’une enveloppe de 130.000 €, qu’il soit dans la majorité ou dans l’opposition. Mais la répartition se fait au sein de chaque groupe parlementaire. Lorsqu’on fait les comptes, on s’aperçoit qu’en 2014, Patrice Martin-Lalande (UMP) a distribué 141.000 €, Maurice Leroy (UDI) 134.330 € et Denys Robiliard (PS) 113.587 €. L’an dernier, le député de Sologne était déjà celui qui avait la plus belle enveloppe.
Comment ? Chacun des trois députés est resté fidèle à sa méthode. A Maurice Leroy la palme du saupoudrage, avec pas moins de 28 bénéficiaires différents, pour des sommes allant de 1.000 à 11.000 €.

CAMPAGNE

Patrice Martin-Lalande et Denys Robiliard concentrent leurs efforts sur une quinzaine de destinataires, pour des sommes allant de 1.100 à 45.000 € pour l’un, 1.000 à 31.000 € pour l’autre.
EDITH CRESSONA qui ? Associations et communes se partagent la manne de ces subventions, qui permettent soit de boucler le budget d’un projet d’investissement, soit d’abonder un budget de fonctionnement. En 2014, le plus gros chèque de Denys Robiliard aura été pour la ville de Blois, 31.000 € pour des « travaux d’intérêt local » dont le détail n’est pas révélé. Parmi les associations aidées par le député du Blaisois, le centre équestre de Contres (4.000 €) et le Planning familial (2.000 euros).
Patrice Martin-Lalande quant à lui a consacré 45.000 € à un projet du Samu 41. Parmi les projets communaux, il a donné 5.000 € à Gy-en-Sologne pour l’aménagement d’un plan d’eau et d’un parcours de santé.
Quant au député du Vendômois, sa plus forte contribution sera allée à la commune de Mer pour la restauration de la chapelle Saint-Aignan d’Herbilly (11.000 €). Maurice Leroy démontre aussi un goût très éclectique pour la musique : 10.000 € à l’harmonie municipale de Vendôme, 4.330 à Musikenfête et 2.000 € au groupe de ska-reggae de Marchenoir Tayazabeu.
(*) www ; assemblee-nationale.fr
 Loir-et-Cher

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.