Alerte ! La loi sur la transition énergétique veut autoriser la recherche de gaz de schiste en France

 Le Collectif STOP au gaz de schiste – 14 février 2015 –
Ça  urge ! Un amendement glissé par une poignée de sénateurs* demande que soit procédé à l’inventaire des hydrocarbures non conventionnels en France.
gaz de schiste fracturation hydrauliqueCette idée qui ne figurait pas dans le texte examiné par les députés a été proposée dans un amendement lequel n’a jamais été déposé à la Commission des Affaires économiques du Sénat qui était en charge de préparer le texte pour l’examen au Sénat. Il a été déposé directement par un nombre de sénateurs le 10 février 2015 en séance plénière. Cet amendement sera donc examiné lorsque les sénateurs étudieront l’article 49 donc dans la semaine qui vient : Cette semaine du 15 février.
Au moment où ces lignes sont écrites les sénateurs en sont à l’examen de l’article 10. En fonction du rythme de leurs travaux et des débats, cet article 49 sera vraisemblablement étudié à partir de mercredi 18 février. Et puisque la majorité politique au Sénat est détenue par la droite, il est plus que probable que cet amendement à l’article 49 sera adopté.
En revanche, si le Sénat et l’Assemblée Nationale en commission mixte ne parviennent pas à tomber d’accord sur le contenu du projet de loi, et notamment sur cet article,gaz de schiste empreinte et GES c’est de toute façon l’Assemblée Nationale qui, en dernier ressort, aura le dernier mot. Mesdames messieurs les députés, chasser le principe de l’interdiction de la recherche et de l’exploitation des pétrole et gaz de schiste -adopté en 2011 par la grande porte- en faisant rentrer par la fenêtre ce projet d’inventaire ne serait pas digne de l’engagement pris devant le peuple suite aux fortes mobilisations contre ces projets mortifères.
« Faire l’inventaire », ça commencera par de la sismique, ça se poursuivra par des forages et des tests de production. Faire l’inventaire cela veut dire accorder des permis de recherche d’hydrocarbure. Accorder ces permis c’est ouvrir la possibilité de l’exploitation à court termes. Nous ne cessons de le répéter et les compagnies pétrolières ne cessent de le réclamer.
Mesdames et messieurs les sénateurs et députés, l’adoption de cet amendement entrainerait une perte de confiance supplémentaire du peuple vis-à-vis des élus. Il n’existe pas d’argument valable en faveur de ces projets de recherche d’hydrocarbures. L’adoption de ce projet placerait la France dans une position ridicule au moment où elle se prépare à accueillir la conférence internationale sur le climat.
► J’écris à ma/mon sénateur/e avec ce modèle de courrier Leurs noms et adresses sont ici: http://www.senat.fr/senateurs/sencir.html  http://www.nossenateurs.fr/circonscription
—————————————————————–
 Collectif du Pays Fertois (77) en opposition à l’exploration du pétrole de schiste
Loi de transition énergétique : un amendement pro schiste vient d’être déposé par des Sénateurs :
Décidément, le Sénat ne semble pas trop du côté des citoyens ces temps-ci, mais prend plutôt partie pour les multinationales, que ce soit sur le sujet des pesticides, de l’eau, notamment la loi Brottes sur les coupures d’eau illégales, et là sur la question des hydrocarbures non conventionnels au mépris de tous les objectifs de baisse de nos émissions de gaz à effet de serre…
Le projet de loi sur la transition énergétique est actuellement examiné au Sénat et un amendement a été déposé par des sénateurs prévoyant d’ajouter un alinéa 8 à l’article 49 en indiquant cette phrase : 
« Il prévoit à ce titre la vérification du potentiel de notre pays en hydrocarbures non-conventionnels. » 
qui vise à intégrer, dans le volet de la programmation pluriannuelle de l’énergie relatif à la sécurité énergétique, la nécessaire identification du potentiel énergétique de la France en matière d’hydrocarbures non-conventionnels ,
Réagissons rapidement par mail auprès des sénateurs pour leur montrer que nous suivons leurs débats d’une part, et pour leur demander de rejeter cet amendement qui va à l’encontre des objectifs de réduction de la consommation d’énergie fossile de 30 % d’ici 2030 et de 40% de nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, d’autre part (nous sommes d’accord que ces objectifs ne sont pas encore suffisants), sachant que c’est la voie ouverte à l’exploration des hydrocarbures non conventionnels.
Lettre type à votre sénateur : vous  pouvez vous inspirer de cette lettre, ou bien l’envoyer telle quelle à votre sénateur*, soit en votre propre nom, soit au nom de votre collectif.
Leurs nom et adresses sont ici !
*Notons que les sénateurs n’étant pas élus directement, il serait bon d’interpeller vos maires, avant que le vote n’ait lieu à l’Assemblée Nationale !  Si sénateurs et députés tombent d’accord, nous devons nous mobiliser !
* AMENDEMENT présenté par  : MM. P. LEROY, CÉSAR, G. BAILLY, BONHOMME, CALVET et CARDOUX, Mme CAYEUX, MM. CHASSEING et DANESI, Mmes DEBRÉ et DEROMEDI, MM. B. FOURNIER, J. GAUTIER, GILLES et GREMILLET, Mme GRUNY, MM. HOUEL et KAROUTCHI, Mme LAMURE, MM. LAUFOAULU, LONGUET, MANDELLI et MAYET, Mmes MÉLOT et MICOULEAU, MM. MORISSET, PIERRE et PINTON, Mme PROCACCIA et MM. REVET, SAVARY, TRILLARD et HUSSON…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.