Ukraine – Un an après Maïdan, le pays en proie à la guerre

718225-commemoration-a-kiev-le-22-fevrier-2015-du-premier-anniversaire-du-soulevement-de-maidan
Plusieurs milliers d’Ukrainiens ont défilé dans le centre de Kiev, pour le premier anniversaire du soulèvement de Maïdan réprimé dans le sang, avec en tête du cortège le président Petro Porochenko au côté du président du Conseil européen, Donald Tusk, et des présidents allemand, polonais, lituanien, slovaque, géorgien et moldave. Vidéo

7328587

Deux personnes ont été tuées, et une dizaine blessées dans un attentat lors d’une marche patriotique à Kharkiv, grande ville industrielle de 1,5 million d’habitants de l’est de l’Ukraine, située à quelque 200 kilomètres de la zone de combat entre l’armée et les rebelles prorusses. La police a qualifié l’explosion d’« attentat terroriste », alors que le service de sécurité (SBU) a annoncé l’interpellation de quatre suspects et affirmé que ceux-ci ont reçu des « instructions de Russie ».
Les Occidentaux ont multiplié dimanche leur mise en garde contre la Russie sur fond de combats entre l’armée ukrainienne et les rebelles prorusses à proximité du port de Marioupol, dernière grande ville de l’est de l’Ukraine sous contrôle de Kiev.
L’armée ukrainienne a fait état dimanche de « deux attaques de chars près de Marioupol », dont la prise permettrait aux séparatistes de créer un pont terrestre avec la péninsule ukrainienne de Crimée annexée en mars dernier par la Russie.
Selon Andriï Lyssenko, porte-parole militaire ukrainien, un convoi militaire de l’armée russe – 50 camions chargés notamment de munitions – a pénétré en Ukraine et se dirigeait vers Novoazovsk, base rebelle à une trentaine de kilomètres de Marioupol.
Les tensions autour de Marioupol ont lieu quelques jours après la prise par les rebelles de la ville stratégique de Debaltsevo, dénoncée par Kiev et les Occidentaux comme une violation brutale du cessez-le-feu instauré conformément aux accords de paix de Minsk. Petit progrès non confirmé, les Ukrainiens et les rebelles ont annoncé pour dimanche le début du retrait des armes lourdes de la ligne du front, sans en préciser ni l’heure ni le lieu.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.