L’Algérie se mobilise contre le gaz de schiste

aalgériegaz-de-schiste2
« Halte à l’exploitation immédiate du gaz de schiste ! ». Ce cri résonne en Algérie depuis deux mois maintenant, dès lors que le pays a décidé d’investir 70 milliards de dollars dans le gaz de schiste (RFI).
Depuis la chute des cours du pétrole, le gouvernement algérien a voulu se tourner vers cette énergie fossile, et compte investir massivement dans ce segment d’hydrocarbures non conventionnels afin de compenser la baisse de ses revenus pétroliers, détaille un autre article de RFI.

aalgerie-chiste-manif-620x330

Mais les Algériens qui vivent près des gisements s’inquiètent des conséquences des forages sur l’environnement, en particulier les risques de pollution des eaux et de l’air. Les mécontentements ont démarré à In Salah, ville la plus proche des lieux de forage dans le sud du pays, rappelle le site anglophone Muftah, avant de devenir une préoccupation nationale.

aAlgerie_Schiste_manifestation_In_Salah_IN-SALAH-SUN_POWER_DR

Le 24 février, des milliers d’Algériens ont joint leurs cris à ceux des habitants d’In Salah, en défilant massivement dans plusieurs villes d’Algérie. En affirmant que « les vents du changement social souffleront du sud », The New York Times estime que cette lutte écologique pourrait être le signe d’un éveil, de la part d’un pays longtemps critiqué pour son inertie.
La semaine dernière, la société civile d’In Salah a déposé à la présidence d’Alger une demande de moratoire, précise El-Watan. Cosigné par plusieurs experts, le moratoire précise que « les populations du Sud ont, par le passé, connu les affres des essais nucléaires et des armes chimiques, et en sont traumatisées ». Et juge que « l’avenir énergétique de l’Algérie n’est pas dans les schistes mais dans l’optimisation de[s]ressources conventionnelles [du pays], le développement des énergies renouvelables ».

aalgérieAbdelaziz-Bouteflika-president-algerie-

Le président Abdelaziz Bouteflika (?) n’a rien voulu entendre, estimant, dans un communiqué, qu’il fallait « tirer profit » de tous les hydrocarbures « donnés par Dieu », y compris le gaz de schiste (The State), dont le pays est d’ailleurs le quatrième réservoir mondial, précise le Daily Mail.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Energie, International, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.