Chine – Vifs débats dans l’air à propos du « smog » chinois

040_20131025
C’est une tentative d’éveil des consciences. Dans un documentaire en ligne de près de deux heures intitulé Under the Dome – Investigating China’s Haze (« Sous le dôme, enquête sur le brouillard chinois »), l’ex-présentatrice vedette de la télévision nationale, Chai Jing, s’attaque au fléau de la pollution atmosphérique ; un sujet auquel ses concitoyens sont de plus en plus sensibles, mais qui représente un gigantesque casse-tête politique pour les décideurs du pays.
L’initiative n’est pas sans rappeler An Inconvenient Truth (« Une vérité qui dérange »), le documentaire de l’ancien vice-président américain Al Gore, qui, en 2006, alertait le public sur les dangers inhérents au réchauffement climatique.
Depuis samedi, le film de Chai Jing ne cesse d’agiter la Toile, où bruissent et s’entrechoquent des voix contradictoires. Vu près de cent millions de fois au cours des 36 premières heures de diffusion (plus de 200 millions à ce jour), il a suscité des commentaires louangeurs en raison du ton très personnel utilisé pour dénoncer la dépendance excessive de Pékin aux combustibles fossiles polluants, ses industries lourdes et l’application laxiste des normes environnementales.
Mais il a aussi provoqué des critiques acerbes, qui déplorant le manque de preuves scientifiques (South China Morning Post), qui son caractère politique (FT). Sa sortie, en effet, a eu lieu quelques jours avant l’ouverture, jeudi, du congrès national du peuple, où les questions climatiques devraient figurer en bonne place à l’ordre du jour.
Tout juste nommé ministre de la protection de l’environnement, Chen Jining a salué le témoignage de Chai Jing (AsiaOne). Un enthousiasme partagé par le China Daily, pour qui d’autres documentaires du même type gagneraient à être réalisés sur la sécurité alimentaire, la contamination des sols ou encore la pollution de l’eau.
Le Monde 04/03/2015

562000-735521-01-06jpg

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Ecologie, International, Nature, Santé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.