Jacques Myard, un Talleyrand de poche, outrage à la démocratie française

« Elu consulaire au Moyen-Orient, Mazen Hakki attend du député qui a rencontré Bachar Al-Assad ‘des excuses publiques à notre peuple et à la République française’.
A sa sortie de son entretien récent avec le président syrien Bachar Al-Assad, le député Jacques Myard a déclaré à la presse, qu’il ‘ador[ait] discuter avec le diable car il est intelligent’.
Les millions de Syriens déplacés de leurs villes détruites par les bombes et les missiles de Bachar, et vivant dans des camps de fortune, apprécient passablement le style diplomatique de ce Talleyrand de poche, car ils pensent en premier lieu à leurs 300 000 morts du fait de ce diable, dont une partie, tuée par les armes chimiques, et une autre, sous la torture dans les geôles de ce dictateur que Monsieur le député a trouvé intelligent […]. »
Lu sur Le Monde des lecteurs
Le Monde 05/03/2015

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.