Une serre en bouteilles de plastique pour 2 francs six sous!

L’humanosphère – juin 2014 – Ema Sandron –
Débrouille : Durant l’été, si vous vous ennuyez, pourquoi ne pas construire une serre en bouteilles de plastique avec vos grands ?
Bref. Voici la serre réalisée :
Une serre en bouteillesUne serre en bouteilles
Comment faire ? 
Les outils & matériel :
– Un niveau à bullesUne serre en bouteillesUne serre en bouteilles
– Un jeu de tournevis ou une visseuse
– Une scie sauteuse ou une scie à main.
– Un marteau et une masse si vous enfoncez les piquets!
– Une paire de ciseaux pointus
– Une bêche ou une tarière (à prêter, hein?)
– Un mètre pliant + crayon
– 3 charnières
– Une poignée de porte (aimants à visser)
– Une agrafeuse et des agrafes. (Environ 300)
– 1500 bouteilles en plastique sans étiquette (ça c’est pénible…> une casserole d’eau bouillante, décollez à la vapeur. Sinon laissez tremper dans l’eau… bof + un grattoir à peinture)
– De la paille + du gravier ou des écorces pour le sol.
– Un seau à ciment (pour préparer votre mortier) et de l’eau
—————
Pour vous donner une idée, il faut environ  80 m de chevrons:
– 140 tiges de bambous de 2 mètres.
– 4 chevrons en 4 par 4 de 2m50
– 20 chevrons en 2 par 2 de 2m
– 9 chevrons en 2 par 2 de 2m50
– 8 chevrons en 2 par 2 de 1m50
– 2 chevrons en 2 par 2 de 1m
– 4 sacs de ciment d’accroche tout préparé (ciment + sable + gravier).
————————–
Ensuite suivez les instructions de ce PDF PDF PDF en anglais.
Et voici le tutoriel en français (si vous voyez des choses à ajouter…Merci! )
TUTORIEL
Personne n’est à l’abri du vent ou de la grêle, du coup la solution avec quatre piliers enterrés et cimentés m’apparaît importante. Mais à vous de voir!
1. Tout d’abord, il va falloir récupérer les 1500 bouteilles en plastique solide (eau pétillante, coca). Pour ce faire, je vous propose d’aller dans une décharge et de récupérer les bouteilles directement là-bas. En Suisse, les bouteilles sont souvent déposées devant chez Denner, à la Migros ou la Coop.
2. Les bouteilles doivent être rincées et les étiquettes enlevées.
cabane serrecabane serre
3. Mettez des gants!!!! A l’aide d’une paire de ciseaux, il faudra ensuite découper le cul de chaque bouteille de manière à pouvoir faire passer la tige de bambou (à travers le bouchon jusqu’en bas…) et de pouvoir les enfiler une sur l’autre….
4. Dans votre terrain, mesurez  le sol pour enfoncer les quatre chevrons de 4 par 4 qui seront les quatre arrêtes de votre construction (carrée ou rectangulaire, à vous de voir). 
cabane serrecabane serre
Comme vous le voyez sur cette image, il y a quatre chevrons qui sont cimentés dans le sol… Les deux chevrons côté prairie (surlignés en rouge) sont plus petits, car le constructeur a pensé à l’eau de pluie et à la neige qui ruissellera ou tombera du toit (voir flèche rouge). Il ne faudrait pas que le ruissellement rende votre terrain marécageux…
Soit, ici le terrain se prête bien à un système d’écoulement du toit qui ira directement dans la prairie… Voici la raison pour laquelle les deux chevrons sont plus courts.
5. Pour faire en sorte que les quatre chevrons principaux tiennent bien, il faudra creuser un trou pour chacun d’eux. Et avant de les mettre dans le trou, il va falloir les noircir au feu sur la hauteur enfoncée (passez le bas du chevron par-dessus un feu pour noircir sinon le bois va pourrir et votre construction sera fichue)
6. ATTENTION : 1/3 du chevron sera placé dans le trou à la hauteur choisie (je vous laisse calculer) pour parvenir au résultat souhaité. Ensuite, quand vous aurez placé le chevron, versez des petits cailloux pour que le piquet (chevron) soit bien soutenu et bien droit (vérifiez avec un niveau).
A savoir : il existe des pieds à planter qui ne coûtent pas trop chers (10 euros environ)… c’est plus simple et ça remplace les cailloux. Vous pouvez aussi enfoncer les chevrons passés au feu directement dans le sol… à vos risques et périls en cas de tempête 🙂 )
7. Préparez votre ciment. (1 pelle de ciment pour 3 pelles de sable + eau (Merci Tibo))… et hop ! dans le trou pour solidariser le tout. (Il existe du ciment prêt à l’emploi aussi, si vous doutez)
8. Attendre 48 heures! 
9. Une fois que les chevrons tiennent bien, vous pouvez commencer la construction des murs.
10. Enfilez les bouteilles sur le bambou. Faites en sorte que les paires de bouteille soient emboîtées tête-bêche.
cabane en bamboucabane en bambou
11. Construisez les murs en formant deux cadres de même dimension avec des chevrons  de 2/2
Pourquoi deux cadres? Parce que les extrémités des bambous vont être fixées entre les deux cadres et que ce sera plus fini (et plus facile, s’il faut changer des bouteilles)
12. Soit, préparez vos bambous à bouteilles et posez-les sur un des cadres. Les deux extrémités du bambou doivent être dégagées.
cabane-serre3cabane-serre3
13. Posez vos bambous l’un à côté de l’autre jusqu’au bout…
cabane-serre4cabane-serre4
14. Coupez les morceaux de bambou qui dépassent de l’extérieur du cadre (si le bambou est trop grand…) et fixez-les (agrafez ou autre) sur le chevron de chaque côté. Le bambou sera rigide, il faut faire en sorte que les bambous soient les plus serrés possible. N’hésitez pas à bien fixer des deux côtés.
cabane-serre5cabane-serre5
15. Quand ce sera terminé, prenez le deuxième cadre (identique) et vissez le par-dessus le cadre en enfermant bien les bambous entre les cadres.
cabane-serre6cabane-serre6
16. Procédez de la même manière pour le toit et la porte. Placez une bâche transparente entre les deux cadres, personnellement, je le ferais!
17. Une fois le tout posé, vous pouvez recouvrir le sol intérieur avec des écorces ou du gravier. Il restera à fabriquer des étagères 🙂
Bon amusement!
—————————————————————-
Voici deux réalisations plus simples  :
6370521-96088846370521-9608884

 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans En Vrac, Nature, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.