UMP – Primaire présidentielle : une révolution

 Le Monde | 09.04.2015 à 11h22
Editorial du « Monde ». Le directeur du Monde avait salué, en 2011, « l’exercice démocratique novateur » du Parti socialiste lorsqu’il avait décidé d’organiser une élection primaire ouverte à ses sympathisants pour désigner son candidat à la présidentielle de 2012. Il est donc équitable de faire de même avec l’UMP, dont le bureau politique vient d’adopter une procédure très similaire pour choisir son champion en vue de 2017.
A gauche hier, à droite aujourd’hui, les mêmes considérations ont conduit aux mêmes conclusions. Depuis une quarantaine d’années, l’élection présidentielle a exercé une telle attraction sur les ambitions personnelles qu’elle a suscité de redoutables affrontements au sein de chaque camp. C’est d’autant plus vrai à droite, où le culte du chef et la tradition gaulliste ont sacralisé l’élection présidentielle. La primaire a donc cette vocation première : réguler par une procédure démocratique la guerre des prétendants et éviter qu’elle ne dégénère.
Arbitrages partisans
En outre, comme ce fut le cas pour François Hollande en 2011, la primaire organisée par l’UMP en novembre 2016 conférera à son candidat une légitimité indiscutable. Il sera en effet choisi au terme d’une compétition transparente, et non plus d’arbitrages partisans et de manœuvres opaques. Qui plus est, d’une compétition aussi largement ouverte que possible au « peuple de droite », et non plus aux seuls adhérents. Plus encore que pour la gauche, c’est une révolution.
Enfin, cette élection primaire – quelle que soit la vigueur de l’affrontement auquel elle donnera lieu – devrait être, au bout du compte, un puissant facteur d’unité, puisque tous les candidats s’engageront à soutenir, en 2017, celui qui aura été élu. Or, ce rassemblement est désormais impératif. Dans le paysage politique qui se remodèle sous nos yeux, la gauche, la droite et l’extrême droite semblent en égale capacité de se qualifier pour le second tour de l’élection présidentielle. Sauf à risquer l’élimination, la droite ne peut donc plus se permettre de duels fratricides de premier tour, comparables à ceux de 1974 (Chaban-Delmas/Giscard d’Estaing), 1981 (Chirac/Giscard d’Estaing), 1988 (Barre/Chirac) ou 1995 (Balladur/Chirac). La participation – éventuelle – des centristes parachèverait l’union de la droite.
Quelles que soient les rivalités qui l’ont minée depuis trois ans et qui continuent à la traverser, la direction de l’UMP a parfaitement compris son intérêt, comme en témoigne l’adoption à l’unanimité du projet préparé par le député Thierry Solère. Alain Juppé, François Fillon ou Bruno Le Maire en avaient fait un impératif catégorique. Ils obtiennent satisfaction. Réticent il y a six mois, Nicolas Sarkozy a pleinement joué le jeu, au point de faire du règlement rapide et consensuel de ce dossier le gage de sa volonté de rassemblement de son camp. Et la démonstration qu’il est confiant dans sa victoire. Reste, pour la droite, à faire de cette primaire le laboratoire de son projet présidentiel. Le précédent socialiste de 2011 a démontré que c’est, de loin, le plus difficile.

jupé.Sarko

L’ex-ministre UMP Roselyne Bachelot dénonce le « comportement inapproprié » du nouveau président du parti Nicolas Sarkozy. Pour la primaire, elle soutient Fillon, mais s’accommoderait de Juppé(tempsreel.nouvelobs.com)
Roselyne Bachelot déclare que « Sarkozy ne peut pas s’abstenir d’attaquer les gens, il ne peut pas se retenir »

attaque.jpg RB

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.