Webdoc – les petits-enfants du génocide arménien : L’héritage du silence

En 1915, 1,5 million d’Arméniens ont été tués dans l’Empire ottoman. Fait méconnu, entre 100 000 et 200 000 ont échappé aux massacres en dissimulant leur véritable identité. Tous ont été assimilés dans des familles turques, convertis à l’islam, et leur arménité a été effacée.
Cent ans plus tard, leurs petits-enfants, de nationalité turque ou kurde, vivant toujours en Turquie, ont découvert la vérité qui leur avait été cachée jusqu’ici. Quatre d’entre eux, Yasar, Armen, Nazli et Dogukan décident de briser le silence dans un passionnant documentaire intitulé L’Héritage du silence, réalisé par Anna Benjamin et Guillaume Clere et coproduit par Découpages et Capa.
A travers ces quatre destins croisés, ce documentaire de 52 minutes témoigne de l’espoir d’une Turquie qui se confronte enfin à son passé. Il sera diffusé mercredi 22 avril, sur la chaîne Toute l’histoire. Parallèlement, depuis le 13 avril, France Info en diffuse une version déclinée en webdocumentaire de six épisodes – un épisode est mis en ligne tous les deux jours jusqu’au 24 avril, date de la commémoration du génocide.
Le premier, déjà visible, s’intitule Les Enfants perdus. A consulter en complément, une série de repères chronologiques, illustrés et personnifiés par une voix-off, raconte l’histoire du silence depuis 1915. Après visionnage, le public est invité à partager ses histoires dans un espace de témoignages du site, qui sera ouvert pendant 3 mois, sous une modération stricte. Un autre regard à découvrir, sur les traces de la Turquie et de ses fantômes.
Le Monde 17/04/2015
100 ans du génocide arménien : découvrez les deux premiers épisodes de L’héritage du silence
France Info
En 1915, des dizaines de milliers d’Arméniens survivent au génocide en cachant leur identité. Certains ont été sauvés, d’autres ont été enlevés. Tous ont été assimilés dans des familles turques et kurdes, convertis à l’Islam et oubliés. 100 ans après, leurs petits-enfants découvrent la vérité. Quatre ont décidé de briser le silence. France Info est partenaire d’un webdoc qui raconte leur histoire.
Nazli, Armen, Dogukan, Yasar sont turcs et kurdes. Mais une découverte tardive a bouleversé leur existence : ils sont aussi arméniens. Un secret d’Etat et de famille se dissimule derrière cette réalité : leurs parents ou leurs grands-parents ont survécu au génocide en dissimulant leur véritable identité. En 1915, 1,5 millions d’Arméniens ont été tués dans l’Empire ottoman. Mais fait méconnu : entre 100 000 et 200 000 ont échappé aux massacres et sont restés vivre sur leurs terres natales. Sauvés ou enlevés par des familles turques et kurdes, cachés dans les montagnes d’Anatolie, tous ont été assimilés, puis oubliés.
Après un siècle de peur et de honte, Nazli, Armen, Dogukan, Yasar se battent pour faire revivre toute une mémoire enfouie. L’Héritage du Silence, une websérie documentaire réalisée par Anna Benjamin et Guillaume Clere, explore le poids du silence qui pèse encore en Turquie sur le génocide de 1915 et sur les Arméniens islamisés qui seraient aujourd’hui des millions.
Dès le lundi 13 et jusqu’au 24 avril, France Info diffusera tous les deux jours un épisode du webdocumentaire.
Épisode 1 –  Les enfants perdus (En ligne le 13/04)
À la mort de son père, Armen découvre la vérité sur son histoire familiale. Yasar part sur les traces de son arrière-grand-père qui a survécu au génocide.
Épisode 2 – Soufre divin (En ligne le 15/04)
Armen a retrouvé les registres d’Etat qui prouvent que sa famille était chrétienne avant 1915. La conversion à l’Islam de tous les survivants complique les recherches de Yasar.
Épisode 3 – Le pont du diable (En ligne le 17/04)
Nazli demande à sa mère pourquoi elle lui a caché la vérité. Dogukan revient sur son enfance marquée par la honte, et Yasar se confronte à la dure réalité du passé.
Épisode 4 – Cordes sensibles (En ligne le 20/04)
La mort de Hrant Dink a créé un électrochoc qui a libéré la parole. Yasar insiste sur la nécessité de partager ses souffrances. Armen a trouvé la paix entre les murs d’une église arménienne.
Épisode 5 – Chaînon manquant (En ligne le 22/04)
Dogukan surmonte sa peur et se convertit au christianisme. Nazli mène un combat pour transmettre l’arménien à son fils et faire revivre la culture de ses ancêtres.
Épisode 6 – Retour à la source (En ligne le 24/04)
Grâce à leur courage, Nazli, Dogukan, Armen et Yasar ont brisé le silence. Ils incarnent l’espoir d’une Turquie qui se confronte enfin à son passé.
►►► Si vous êtes sur mobile ou tablette, cliquez ici 
Cette websérie documentaire est produite par Decoupages et Capa. Outre France Info, Mediapart et Courrier international la diffusereront. Mercredi 22 avril, un documentaire de 52 minutes sera diffusé sur la chaîne Toute l’histoire.
par Rédaction de France Info  mis à jour le jeudi 16 avril 2015 à 09h00

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.