Claude Guéant ne balance pas, il évoque…

Le Canard Enchaîné – 22/04/2015 – H.L.
Enfoncé, Paul Bismuth (alias Nicolas Sarkozy) et ses imprudences téléphoniques qui ont régalé les juges d’instruction ! Claude Guéant a fait mieux. Mis lui aussi sur écoute par les magistrats chargés de l’enquête sur le présumé financement lybien de la campagne présidentielle de Sarko, l’ancien ministre de l’Intérieur a enchaîné les gaffes, comme le montrent des extraits d’enregistrement publiés par  « Le Monde » (16/4).

claude-gueant-chez-les-flics-dessin

Claude Guéant, déjà retenu en garde à vue sera-t-il un jour condamné ?
En juin 2013, l’ex-bras droit de Sarko converse avec sa fille, Marie-Sophie Charki, qui s’indigne du manque de soutien de l’UMP pour son père, persécuté par les juges. Et Guéant de se laisser aller à menacer ses petits camarades : « Quand tu vois certains… Et tu sais qui ils sont et ce qu’ils ont fait (…) ou font ! Parce que je… Je sais quelques petits trucs quand même ! Tu vois ? On n’est pas ministre de l’Intérieur en vain ! » Parole d’expert.
Quelques jours plus tard, la tension monte d’un cran. Au bout du fil, sa fille s’énerve : « Je ne suis pas contente après Sarkozy parce qu’il aurait pu faire quelque chose pour toi ! (…) Il a intérêt à se méfier parce que le jour où tu vas décider de tout balancer… » Et Guéant de répliquer, d’un ton faussement apaisant : « Oh bah je vais pas balancer ! » Il aurait du dire; « je n’ai rien à balancer« , mais il ne le dit pas. Dans une autre conversation, cette fois avec Michel Gaudin, ex-préfet de police et actuel directeur du cabinet de Sarko, Guéant se plaint d’avoir été « lâché » par son ancien patron. Et de se retrouver à porter tout seul le barda de l’affaire Tapie.

5924353

Depuis la révélation de ses bavardages, l’ancien premier flic de France se livre à un numéro de rétropédalage. « Je sais quelques petits trucs, mais sur des rumeurs, et donc je ne vais pas balancer, c’est-à-dire participer au colportage de ces rumeurs.Mon éthique personnelle me l’interdit« , ose-t-il sans rire dans les colonnes du « Parisien » (17/4). Avant d’ajouter, dans la même veine : « Je n’ai jamais rien dit sur Nicolas Sarkozy, pour la simple raison que je n’ai aucune appréciation négative et que je ne sais rien de négatif le concernant« .
Sarkozy a bien de la chance d’avoir des amis aussi fidèles. 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Justice, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.