Visé pour corruption – Affaire Bygmalion : Louvrier relâché, les factures du mariage de Copé épinglées

Visé pour corruption
Nicolas Sarkozy voit son éventuel retour à l’Elysée en 2017 momentanément remis en cause par la justice, la cour d’appel de Paris ayant validé jeudi matin les écoutes téléphoniques de l’ex-chef de l’Etat, qui lui valent d’être mis en examen pour corruption et trafic d’influence. Il est soupçonné d’avoir, avec son avocat, tenté d’obtenir indûment auprès d’un haut magistrat de la Cour de cassation, Gilbert Azibert, des informations couvertes par le secret dans l’affaire Liliane Bettencourt, où il contestait la saisie de ses agendas après avoir bénéficié d’un non-lieu
Le Monde 07/05/2015
Sud-Ouest 07/05/2015
L’ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue puis relâché ce jeudi. Et le mariage de Jean-François Copé aurait été financé par des prestataires de Bygmalion

aSOjean-francois-cope-et-franck-louvrier-sont-tous-les-deux_2722356_800x400

Jean-François Copé et Franck Louvrier sont tous les deux impliqués dans l’affaire Bygmalion © AFP
L’ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, Franck Louvrier, a été placé en garde à vue jeudi matin à l’office anticorruption de la police judiciaire, dans le cadre de l’enquête Bygmalion. Son domicile avait déjà été perquisitionné fin janvier dans le cadre de cette enquête. Il a été relâché dans la soirée sans poursuites. « L’audition a permis d’éclairer les enquêteurs sur les rôles et les responsabilités de chacun pendant la campagne présidentielle de 2012. Aucune charge n’a été retenue contre moi après ces dix heures d’audition », a déclaré Franck Louvrier.
Ce dernier a longtemps été un personnage clé dans l’entourage de l’ancien président de la République, dont il a été notamment conseiller à l’Élysée et durant la campagne de 2012. Dans cette affaire de fausses factures qui ont permis de dissimuler des dépenses de campagne de Nicolas Sarkozy lors de cette présidentielle, juges et enquêteurs cherchent à déterminer quelle connaissance les politiques avaient de la fraude.
Déjà 10 mises en examen
Les juges d’instruction ont déjà mis en examen dix personnes dans ce dossier : quatre anciens cadres de Bygmalion, dont trois ont reconnu leur participation ou leur connaissance de la fraude, trois ex-cadres de l’UMP et trois responsables de la campagne, dont son directeur Guillaume Lambert, qui nient toute implication dans un système de fausses factures. Aucun protagoniste n’a mis en cause l’ancien chef de l’État.
Par ailleurs, L’Obs révèle ce jeudi que certaines prestations du mariage de Jean-François Copé en 2011 ont été prises en charge par des sociétés prestataires choisies par Event & Cie, filiale de Bygmalion également impliquée dans l’affaire du financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.
Des entreprises ont « fait un geste »
« Les montants sont faibles, quelques milliers d’euros à peine. Un film de mariage. Une location de matériel vidéo. Des rideaux. Un portant pour les rideaux », écrit L’Obs, selon qui « certaines factures n’ont jamais été réglées ». Jean-François Copé assure de son côté avoir « payé en intégralité » son mariage, que « tout était fourni avec la salle » et qu’il « ignore tout de ces factures ».
Un salarié d’Event explique, lui, que les entreprises prestataires ont « fait un geste » parce que « ça se passe comme ça dans le monde des affaires, il n’y a rien d’illégal ». Et que cela n’a rien à voir avec le fait que ces mêmes entreprises aient régulièrement été choisies pour travailler sur les meetings UMP de la campagne présidentielle de 2012.
Bygmalion : Sarkozy était informé des surcoûts, selon son directeur de campagne
Selon Guillaume Lambert, Nicolas Sarkozy était informé des difficultés financières qui plombaient sa campagne de 2012

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Justice, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.