Asie du Sud-Est : le drame des migrants rohingya

amigrants robinFuite-vers-Bangladesh
Au large de la Malaisie et l’Indonésie, le drame de nouveaux « boat people »
Il n’y a pas qu’en Méditerranée que de pauvres hères bravent les éléments en quête d’une vie meilleure. Ces deux derniers jours, plusieurs embarcations transportant plus de 2 000 migrants ont été secourues au large des côtes indonésiennes et malaisiennes, rapporte le Sydney Morning Herald.
A bord se trouvaient des Rohingya, des musulmans apatrides issus d’une communauté dont l’ONU assure qu’elle est l’une des plus persécutées au monde.

487725108_B975527012Z_1_20150512191749_000_GRO4G6R4C_2-0

Un groupe de réfugiés Rohingyas dormant dans un complexe sportif à Lhoksukon en Indonésie après avoir été secourus
En prenant la mer, les membres de cette minorité cherchent à échapper à l’ostracisme prégnant dont ils sont victimes en Birmanie. En vertu d’une loi adoptée en 1982 par l’ancienne junte, le pouvoir de Naypyidaw continue de leur dénier toute citoyenneté, rappelle The Daily Star. Les autorités arguent du fait qu’ils seraient des immigrés illégaux venus du Bangladesh pour les priver de droits fondamentaux – argument rejeté par les intéressés, qui affirment être installés dans l’Etat Rakhine (aussi appelé Arakan) depuis plusieurs générations.
Jusqu’ici, les Rohingya transitaient d’abord par la Thaïlande, où les passeurs avaient coutume de les retenir dans l’attente d’une rançon versée par leurs familles. Seuls ceux qui avaient les moyens de s’acquitter de ce tribut étaient autorisés à poursuivre leur voyage vers Malaisie et l’Indonésie.
La mise au jour de fosses communes de migrants dans la jungle thaïlandaise a changé la donne. Désormais, Bangkok est déterminé à donner la chasse aux trafiquants en mettant en place une réponse régionale, souligne Voice of America. Une initiative d’autant plus nécessaire que la Malaisie abriterait également des camps de clandestins, observe The Star.
amigrants birmanie_genocide_musulman_03
Les Rohingya sont-ils menacés de génocide ? Dans une tribune à Eurasia Review, le militant pour la paix Habib Siddiqui répond par l’affirmative. Pour lui, tous les ingrédients sont réunis. D’où l’appel à l’action lancé au reste du monde, car « se contenter de dire ‘plus jamais’ ne sera pas suffisant pour mettre fin à cette grande tragédie de notre époque ».
Le Monde 12 mai 2015
Des Rohingyas enfuis de Birmanie sont assis sur une jetée de la rivière Naf, après avoir été arrêtés par les gardes-frontières du Bangladesh – Photo : Reuters/Andrew Biraj

amigrants Robina0-152

Les Rohingyas : Un génocide dans l’indifférence

amigrants robin

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, International, Médias, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.