Japon – Transaction juteuse : les enchères s’envolent à plus de 11 000 euros pour deux melons

Un lot de deux melons cantaloups dits « Yubari » a trouvé preneur, vendredi au Japon, pour la coquette somme de 11 100 euros, dans un pays qui raffole des fruits de luxe, à la forme parfaite et au goût savoureux. Mi-avril, deux mangues s’étaient arrachées au prix de 2 230 euros. Le Monde 23/05/2015
Le Monde.fr avec AFP | 22.05.2015

4638380_6_fd8c_sans-aller-jusqu-a-debourser-de-telles_d6b503f11fa6e4116a2a0efd19779258

Sans aller jusqu’à débourser de telles sommes, les Japonais ne regardent pas à la dépense pour acheter, et surtout offrir, des fruits, un cadeau très estimé dans l’archipel. DR
Les Japonais raffolent des fruits de luxe, à la forme parfaite et au goût savoureux, et sont prêts à débourser beaucoup pour en acquérir. Un lot de deux melons cantaloups dits « Yubari » a trouvé ainsi preneur vendredi 22 mai pour la coquette somme de 1,5 million de yens (11 100 euros).
La vente aux enchères était organisée sur le marché central de la ville de Sapporo, sur l’île septentrionale d’Hokkaido, où se trouve l’ex-ville minière de Yubari qui a donné son nom à cette marque de melon, la plus prestigieuse du pays, considérée comme un produit de luxe et vendue dans des écrins spéciaux.
C’est un grossiste qui a remporté le précieux lot à un tarif certes délirant, mais qui n’égale pas le record de 2,5 millions de yens (18 600 euros) atteint l’an dernier et en 2008, lorsque deux melons du même type avaient trouvé preneur pour 2,5 millions de yens (19 000 euros).
Sans aller jusqu’à débourser de telles sommes, les Japonais ne regardent pas à la dépense pour acheter, et surtout offrir, des fruits, un cadeau très estimé dans l’archipel. Dans les rayons spécialisés des grands magasins ou les fruiteries, ces œuvres d’art de la nature sont exposées telles des bijoux, protégées par une résille de mousseline blanche. Souvent vendus à l’unité, pommes, poires, pêches, raisins exhibent des mensurations irréprochables et laissent en bouche une saveur exquise. Même dans les supermarchés de base, les fruits sont onéreux : une simple pomme peut coûter plus de trois euros.
Le vainqueur d’une enchère (c) montre ses deux melons qu’il a acheté pour 11.000 euros, le 22 mai 2015 à Sapporo au Japon (Photo AFP)

777888-le-vainqueur-d-une-enchere-c-montre-ses-deux-melons-qu-il-a-achete-pour-11000-euros-le-22-mai-2015-a

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Consumérisme, Economie, Insolite, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.