Russie – Croisade contre les ONG « indésirables »

vladimir Poutine Courrier Inter
L’étau se resserre et, avec lui, la marge de manœuvre de ceux que le Kremlin considère, au mieux comme des trouble-fête, au pire comme de dangereux agitateurs.
Faisant fi des objurgations de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le président russe, Vladimir Poutine, vient de promulguer une loi permettant aux autorités d’interdire les organisations non gouvernementales étrangères installées dans le pays pour peu que celles-ci soient jugées « indésirables », relate la BBC.
Préalablement approuvée par les deux chambres du Parlement – la Douma et le Conseil de la Fédération –, cette loi est censée s’appliquer dès lors que la défense et la sécurité nationales sont en péril. Les promoteurs du texte, en vertu duquel les membres desdites ONG pourraient se voir infliger jusqu’à six ans de prison, affirment qu’il est nécessaire pour empêcher les « organisations destructrices » de menacer l’Etat – sous-entendu en fomentant des « révolutions de couleur » comme en Géorgie (2003), en Ukraine (2004) ou au Kirghizistan (2005).
Ses contempteurs, eux, assurent qu’il s’inscrit dans le cadre d’une politique destinée à mettre sous l’éteignoir toute forme d’opposition et à restreindre un peu plus les libertés fondamentales (CNN). Les associations de défense des droits de l’homme – Human Rights Watch et Amnesty International en tête – ont d’ailleurs dénoncé une volonté d’asphyxier la société civile, rapportent The Independent et The Daily Telegraph.
Dans ce contexte, rendu encore plus délicat par la crise ukrainienne, les Etats-Unis se sont dits « profondément troublés » par ce qu’ils perçoivent comme une tentative d’« isoler le peuple russe du reste du monde », observent Voice of America et Radio Free Europe.
Dans The Moscow Times, l’Unfair Observer – nom de plume d’un journaliste invité à s’exprimer sur l’actualité russe – ironise : « Ce serait amusant si quelqu’un d’autre arrivait au pouvoir et déclarait tous ceux qui ont voté cette loi… indésirables. »
Le Monde 26 mai 2015

PoutinebmacALN

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Droit de l'humain, International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.