Assemblée nationale – Feu vert pour la loi sur la transition énergétique

10735734
Restauré dans son schéma initial, le projet de loi sur la transition énergétique porté par Ségolène Royal et cher aux écologistes a obtenu mardi un deuxième feu vert de l’Assemblée nationale.
13898161Adopté par 308 voix contre 217, et 31 abstentions – résultat proche de la première lecture –, ce texte, preuve de « respect de la planète » et « chance pour sortir de la crise », contribuera à « faire de la France un pays exemplaire » à l’approche de la conférence sur le climat à Paris, en décembre, s’est félicitée Mme Royal, ministre de l’écologie, dans l’Hémicycle.
A gauche, tous les groupes, sauf le Front de gauche (abstentionniste), ont voté pour ce texte, qui traduit notamment la promesse de François Hollande de réduire de 75 % à 50 % la part du nucléaire dans la production électrique à l’horizon 2025.
Qualifié de « texte de réchauffement politique avec les écolos » par Hugues Fourage, le porte-parole des députés socialistes, ce projet de loi a été raillé par l’UMP comme une illustration des « noces des écologistes avec les socialistes en prévision du prochain remaniement gouvernemental ».
Avant même le vote, l’écologiste Denis Baupin a qualifié le projet de texte « historique », et a souligné que « le pays le plus nucléarisé au monde, la France, va décider de réduire d’un tiers son parc nucléaire ».Plus mesurée, Cécile Duflot a promis le plein soutien des écologistes, mais a plaidé pour que « le pays passe la vitesse supérieure » et aille au « 100 % renouvelable ».
Outre les grands objectifs de production et de consommation d’énergie, les députés sont revenus pour l’essentiel à la version originelle du texte, par exemple pour développer l’éolien. Le projet prévoit aussi de remplacer les sacs plastiques non écologiques, d’accroître le développement des véhicules propres, de rendre obligatoire la rénovation énergétique pour les bâtiments privés résidentiels d’ici à 2025, d’installer des compteurs intelligents pour maîtriser la consommation électrique ou encore d’interdire les coupures d’eau en cas d’impayés.
Le Monde 27 mai 2015

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Ecologie, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.