Chine – Mer du Sud : … comme une menace latente par ses voisins (Philippines, Vietnam, Malaisie, Brunei, Taïwan)

Le Monde 28/05/2015
Chine une bombe à retardement –  La guerre aura-t-elle lieu ?
Au fil des mois, les remous qui agitent les eaux de la mer de Chine méridionale, vaste étendue de 3,5 millions de kilomètres carrés qui s’étire de Singapour à Taïwan, menacent de se transformer en un dangereux maelström.
D’autant que la Chine vient de lancer un nouveau pavé dans ladite mer, axe commercial majeur par lequel transitent 5 000 milliards de dollars de marchandises chaque année. Mardi, elle a en effet publié – fait inédit – un Livre blanc sur sa stratégie militaire, laquelle sera axée, non plus seulement sur la « défense des eaux au large des côtes », mais aussi sur la « protection en haute mer », relatent la BBC et Foreign Policy.
Un changement de paradigme qui a toutes les chances d’exacerber les tensions dans une région déjà troublée, où les ambitions maritimes de Pékin – qui revendique la quasi-totalité de la zone susmentionnée – sont perçues comme une menace latente par ses voisins (Philippines, Vietnam, Malaisie, Brunei, Taïwan), explique  The Christian Science Monitor.
Les Etats-Unis, eux aussi, s’inquiètent des velléités d’expansion de la Chine, en particulier dans l’archipel des Spratleys, où elle multiplie les constructions artificielles, note The Wall Street Journal. Pas de quoi faire reculer les hiérarques chinois, qui accusent Washington de vouloir salir la réputation de l’APL (l’Armée populaire de libération) et de dramatiser la situation à outrance (CNN).
Alors que chacun fourbit ses armes, comme l’atteste l’augmentation des budgets de défense des pays riverains, Taïwan a proposé un plan de paix fondé sur le partage des ressources pétrolières, gazières et halieutiques, souligne Voice of America.
Un conflit se profile-t-il ? Le Global Times ne l’exclut pas, tout comme The Daily Beast, qui voit dans la mer de Chine le prochain théâtre d’une guerre de grande ampleur. Le Time, lui, évoque une « bombe à retardement ». Quant à The Australian, il perçoit l’enchaînement des événements comme « un accident de voiture au ralenti – interminable mais inexorable ».

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, International, Médias, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.