Aux Origines de la Pomme

Graines de Vie.net – février 2015 – source www.originedelapomme.com
Une enquête scientifique internationale sur une découverte fascinante …
La pomme originelle, dont descendent toutes celles que nous connaissons aujourd’hui, a été retrouvée dans les montagnes du Tian Shan au Kazakhstan. Ce fruit sauvage est à l’origine de toutes nos variétés de pommes.
Cette forêt préhistorique de pommiers de plus de 65 millions d’années a été découverte en 1929 par le biologiste soviétique Nikolaï Vavilov dans la région d’Almaty, au pied du massif du Tian Shan proche de la frontière chinoise. On y trouve des millions de pommiers sauvages : les Malus sieversii qui peuvent atteindre plus de trente mètres de haut et vivre plus de trois cents ans, Leurs pommes sauvages sont non seulement comestibles et savoureuses, aux couleurs et aux goûts variés, mais elles possèdent des résistances exceptionnelles aux maladies et aux parasites.
Nicolaï Vavilov, fut le premier à être convaincu d’avoir trouvé dans les pommiers du Kazakhstan l’origine même de toutes nos pommes. Son disciple, le chercheur Kazakh, Aymak Djangaliev, a voué sa vie aux origines de ce fruit mythique, et à cette forêt ancestrale unique au monde. Certaines pommes ont des saveurs de rose, de fraise, de banane, d’autres ont la chair totalement rouge. « Ce fut une énigme aujourd’hui élucidée. »
Le fruit a été étudié par Djangaliev, après la mort de Vavilov en 1943. Mais c’est en 2010 que le séquençage de la pomme domestique a permis de découvrir que la pomme kazakh, baptisée Malus sieversii, était l’ancêtre de toutes les pommes actuelles. Elles descendent des arbres qui ont poussé voilà des millions d’années. Leurs gènes ont pu s’échapper de l’enveloppe dans lesquels ils étaient enfermés grâce aux ours, friands des pommes les plus grosses et les plus sucrées, dont ils ont disséminé les pépins de leurs festins pendant des générations. Ces fruits seraient ainsi « des fossiles vivants », affirmait Aymak Djangaliev cité par la réalisatrice Catherine Peix, qui a tourné avec lui un film sur ce fruit originel. Ces arbres offrent des pommes aux goûts et couleurs très variés. « Pas un seul arbre ne ressemble à son voisin », affirme la réalisatrice qui précise également qu’il existerait plus de 6.000 variétés, des pommiers aujourd’hui menacés. En plus de leur résistance naturelle aux maladies, ces pommes sont bien plus grosses et goûteuses que celles que nous avons l’habitude de manger. Mais elles sont menacées par la déforestation qui aurait déjà détruit de 70% de cette forêt primaire.
© Catherine Peix.
Dans les montagnes célestes du tian Shan, à la limite des neiges éternelles poussent par des températures extrêmes des forêts entières de pommiers sauvages. Dominant les herbes folles, ces arbres monumentaux, entrelacés de lianes offrent une abondance et une variété de fruits hors du commun.
Cette découverte sidère car la pomme était jusqu’alors considérée comme un arbre de culture, fruit de la main et du travail de l’homme. Or ici au Kazakhstan ce sont de véritables forêts de pommiers datant de plus de 65 millions d’années que l’on rencontre à l’état sauvage. Sans le courage et les recherches solitaires d’Aymak Djangaliev scientifique Kazakh, ce « jardin d’Éden » ne serait jamais parvenu jusqu’à nous.
Au delà de la magie de ces pommiers parfois géants et de leur milieu naturel, c’est une mine d’or pour l’humanité et l’arboriculture de demain qui est ici mis au jour.

pomme

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Ecologie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.