Ukraine – Kiev dénonce une offensive majeure des rebelles

556ed2f0d8729000_Par8153997
Les séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine ont déclenché mercredi, selon Kiev, une « offensive majeure » contre les positions ukrainiennes, laissant craindre une nouvelle escalade du conflit, alors que la Russie dénonçait en retour des provocations ukrainiennes.
Les rebelles ont de leur côté nié toute implication dans cette offensive, mais ont confirmé que des combats étaient en cours près de Marïnka, à une vingtaine de kilomètres de leur fief de Donetsk.
Il s’agit des plus importants affrontements, comme le soulignent la BBC et le NYT, depuis la reprise par les rebelles du nœud ferroviaire stratégique de Debaltsevo, à mi-chemin des bastions séparatistes de Donetsk et de Louhansk, peu après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu le 15 février, à la suite des accords de paix de Minsk. « Vers 4 heures [3 heures à Paris] les terroristes russes, en violation des accords de Minsk, ont lancé une offensive majeure sur les positions ukrainiennes », a affirmé l’état-major de l’armée ukrainienne dans un communiqué. « L’ennemi a envoyé en direction de Marïnka plus de 10 chars et jusqu’à 1 000 hommes contre les forces ukrainiennes », a ajouté la même source.
Selon le SBU (services de sécurité ukrainiens), 10 rebelles ont été tués dans les affrontements, ainsi que quatre membres du renseignement militaire russe (GRU). Plus de 80 rebelles ont été blessés, d’après cette source. Côté ukrainien, peu d’informations ont filtré. Un représentant du département de la santé de la région de Donetsk, Volodymyr Kolessnik, a seulement fait état de six civils et de 11 soldats blessés à Marïnka.
L’état-major a indiqué que les soldats ukrainiens avaient jusqu’à présent pu repousser l’attaque. Mais ils ont dû recourir « à de l’artillerie, qui se trouvait auparavant dans une zone éloignée conformément aux accords de paix de Minsk », a-t-il admis.
Le conflit dans l’Est a fait plus de 6 400 morts depuis son déclenchement, en avril 2014. Kiev et l’Occident reprochent au Kremlin de soutenir et d’armer les séparatistes prorusses, ce que Moscou nie catégoriquement.
Le Monde 04 juin 2015

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Défense, International, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.