Lyon – Danser ensemble pour effacer les différences

alyon babelunnamed_4_0
En mai, la Maison de la Danse de Lyon a proposé un spectacle un peu particulier au public.
Intitulé Babel 8.3, ce projet représente l’aboutissement de huit mois de travail, réalisé par trois cents participants amateurs âgés de 5 à 98 ans.
L’objectif originel de Babel 8.3 était de mélanger des personnes issues de générations et de milieux sociaux différents, mais qu’un élément relie toutefois. Elles habitent toutes dans les 3e et 8e arrondissements de Lyon, des quartiers populaires de la ville, et s’apprêtent toutes à danser sur Mozart.
Ainsi, vingt équipes de danseurs ont-elles été créées, supervisées par dix chorégraphes, dont Dominique Hervieu, la directrice de la Maison de la Danse. Elles sont composées de résidents de maisons de retraite, d’étudiantes ou encore de hip-hoppers habitués à rapper dans leur MJC.
La tâche n’a pas été aisée, car il a fallu convaincre les divers groupes qu’une entente était possible, dit l’un des chorégraphes. Par exemple, apprendre à des adolescents peu habitués à la musique classique « qu’il y a du groove dans Mozart ». Apprendre également à surmonter pudeur et timidité pour favoriser le contact physique entre adolescents costauds et seniors fragiles.
Ce mélange détonnant de personnalités a été filmé depuis le mois d’octobre 2014, et un web-feuilleton diffusé toutes les semaines, au fil des répétitions (visible sur le site babel83). « On a rencontré l’impossible, c’est à dire le ‘Babel’ : faire en sorte que des milieux sociaux se rencontrent, alors qu’ils ne sont pas censés se rencontrer dans la vie de tous les jours », s’amuse un chorégraphe.
L’intégralité du spectacle est visionnable ici, sur le site de France Télévisions.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Social, Solidarité, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.