La méditation aussi efficace que les antidépresseurs…

 REVOLUTION – Journal satirique, indépendant, optimiste et bien veillant de lutte contre l’idiocratie – N°1 Bimestriel /juin-juillet 2015 – 3,80 € dans tous les bons kiosques
Nous vivons dans l’un des pays qui consomment le plus d’antidépresseurs et autres anxiolytiques. Pourtant, il existe d’autres solutions que la chimie qui font leurs preuves.  La méditation est l’une d’elles. « Les thérapies basées sur la ‘méditation de pleine conscience’ sont une alternative aussi efficace que les traitements standard avec antidépresseurs contre les rechutes de dépression« , selon une étude publiée dans la revue médicale The Lancet explique le Huffington Post.
Une thérapie basée sur la pleine conscience 
s-MEIDTATION-PLEINE-CONSCIENCE-largeOn estime que pas moins de la moitié des personnes ayant traversé une dépression au cours de leur vie en revivront une ou plusieurs autres si elles n’ont pas recours à un traitement préventif pour leur éviter de rechuter. Jusqu’alors, on se servait donc des antidépresseurs pour ces personnes à risque. « Mais une technique de méditation baptisée thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (Mindfulness Based Cognitive Therapy ou MBCT en anglais) qui consiste à focaliser son esprit, ses pensées et ses sensations sur l’instant présent qui s’est également révélée efficace pour éviter les rechutes« , explique le site d’information. 
Une équipe de l’université d’Oxford a comparé l’efficacité de la méditation à celle des antidépresseurs. Après deux ans d’observation, les chercheurs affirment que la méditation est idéale pour éviter le chimie. Tous à nos tapis de yoga !                 Julien Giraud

IMAG0822_BURST002

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Santé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.