L’histoire d’un chat qui n’avait pas de puce …

La Nouvelle République 27/07/2015
Trop de chats domestiqués ne seraient pas encore identifiés sur le territoire. Obligatoire depuis 2012, leur puçage peut aider à les retrouver en cas de perte. Et ainsi, éviter les mésaventures.

réglementation chats

La réglementation impose d’identifier les animaux de compagnie par une puce sous peine d’amende. L’aventure que vient de vivre Pirate le rappelle.
Indéniablement, coller des avis de recherche demeure un moyen efficace de retrouver la trace d’un animal perdu. C’est ainsi qu’un couple de propriétaires a reçu des nouvelles de Pirate, son chat fuyard, aperçu par un témoin au refuge fourrière de Mal-Bâti, à Niort. Mais sur place, surprise : le matou avait été adopté, quelques heures plus tôt !
Comment a-t-on pu en arriver là ? Tout simplement parce que l’animal, ni tatoué ni pucé, n’a pu être retrouvé dans le Fichier national félin (FNF). Pas banale comme histoire. Et pourtant… « Cela peut arriver », concède Jean-Louis Bussonnais, directeur de la réglementation de la ville de Niort.
76 chats capturés, aucun identifié
Au refuge fourrière du Mal-Bâti, l’accueil de chats non identifiés est monnaie courante. Sur les 76 félins capturés depuis le début de l’année, aucun n’était tatoué ou pucé. Ils ont alors été considérés comme des animaux « errants », éligibles à l’adoption après huit jours en fourrière. Et depuis le 1er janvier dernier, le refuge a pour obligation de les stériliser et de les identifier.
Évidemment, dans le lot, tous n’ont pas échappé à la vigilance de leur maître. La plupart n’en auraient d’ailleurs jamais connu. Reste que beaucoup de chats domestiqués ne seraient toujours pas identifiés sur le territoire. « Sans doute plus de la moitié », estime Marie-Chantal Garenne, élue en charge de l’animal dans la Ville et du refuge pour animaux.
L’indifférence de certains maîtres
Le puçage des chats de plus de sept mois, nés après le 1er janvier 2012, est pourtant une obligation réglementaire (loi n° 2011-525 du 17 mai 2011). Si elle n’est pas respectée, le propriétaire de l’animal s’expose à une amende de 4e classe, qui peut s’élever jusqu’à 700 €. Toutefois, les sanctions seraient rares.
« On incite au maximum les gens à identifier leur animal », rappelle l’élue, arguant que le puçage est « une chance de plus de le retrouver », en cas de perte. « Il arrive aussi que le changement de propriétaire n’ait pas été fait. » Mais pour Marie-Chantal Garenne, ce phénomène témoigne surtout de l’indifférence de certains maîtres. « Je pense que les gens s’en fichent. Ils n’ont pas l’affectif, n’en font pas plus de cas que ça… »
Finalement, voir ces propriétaires se manifester auprès du refuge – même tardivement – en serait presque surprenant. « Il faut nous alerter dès que l’animal a été perdu ! », prévient Marie-Chantal Garenne. Cette mésaventure a connu un dénouement heureux : compréhensifs, les adoptants ont accepté de rendre le chat à ses maîtres. Et l’animal, lui, est désormais identifié.
nr.niort@nrco.fr  Steve Henot
Deux-Sèvres
Le refuge fourrière de la Ville de Niort recueille les chats et les chiens perdus ou abandonnés. Les animaux qui n’ont pas été réclamés par leurs maîtres sont proposés à l’adoption.

animaux niort

au refuge de Niort

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.