Les juges cools

1000-vaches_pics_180
Jonathan ( un jeune inconnu ) croisé le matin du procès des mille vaches (Amiens)
Lui : Salut chef ! Dis-moi t’es en voiture ?
Moi : Non mais là je suis …
Lui : Ah bah tant mieux sinon tu ne pouvais pas sortir. Je sais pas si tu sais mais y a les agriculteurs qui manifestent au tribunal. Ils sont trois ou quatre mille, y a les flics partout. Moi je peux pas aller bosser avec le camion de l’entreprise du coup.
Moi : Et tu bosses dans quoi ?
Lui : Le bâtiment. Je bouge des parpaings. Mais là je risque de prendre une patate ou je ne sais lequel de leur légume à la con. J’ai une assurance mais mon patron m’a dit de pas travailler. En plus avec le salaire qu’ils se font !
Moi : Bah là justement, ce sont de petits agriculteurs, qui galèrent. Ils se battent contre les gros, qui eux en ont de la thune.
Lui : Ah bah c’est bien alors. Et pourquoi ils sont jugés ?
Moi : Ils ont voulu empêcher la construction d’une grosse ferme, avec 1 000 vaches et ils se sont enchaînés pour empêcher la construction.
Lui : Ah ouais putain, ils vont prendre cher alors. Enfin ca dépend du juge, comme on dit. Des fois ils y en des cools. Moi, l’autre coup je me suis fait arrêter par la BAC, comme ça dans la rue. Ils étaient en Velam, ils m’ont plaqué au sol. Ils disaient que j’avais fait un braquage, alors que j’étais en pause au travail, je m’achetais une clope électronique. J’avais le ticket comme preuve, coup de bol. Ils voulaient rien savoir, c’est qu’au commissariat qu’ils m’ont dit : « Ah bah c’est pas toi, on s’est plantés ». Ils m’avaient pris pour un pote à moi. En fait c’est des potes à moi qui ont dit que c’était moi. Mais bon j’ai du appeler mon patron et tout. Et lui il m’a dit de porter plainte pour des dommages et intérêts.
Moi : Et alors ?
Lui ! Bah je l’ai fait et la juge était cool, j’ai eu 2000 euros. Mais bon t’imagine là, paf ! On t’arrête pour un braquage juste parce que des gens on dit que c’était toi et qu’ils t’ont confondu. Devant tout le monde quoi. La honte !
Fakir – spécial été n°71 juillet-septembre 2015 : Des coins de cahier de notes aux quatre coins de la France
Sur Inventerre Lire aussi
Salauds de pauvres, par Zag
Le défaut principal des pauvres c’est qu’ils sont nombreux. Et ingrats quand il s’agit de casser leur tirelire. […] Lire la suite
Roi de la poudre
Avec Karim, en soirée à Franvilliers (80) Moi : tu veux un bout de pizza ? Lui : Non merci, j’en mange plus. Je ne mange que de la poudre maintenant. Moi : De la poudre ? Lui : Ouais, ça fait sept mois que je fais ça. J’achète sur un site anglais.je mets ça dans un shaker, un peu d’eau […] Lire la suite
Dépôt de vieilleries
Marie, infirmière chez la kiné La Kiné : Et ça se passe comment à l’hôpital ? Elle : Les mêmes galères : manque de personnel, les retards, du coup on est tous sous pression … Et puis il y a l’été qui va arriver. La kiné : qu’est-ce qu’il est arrivé ? Les gens, maintenant ils sont pas chiés, […] Lire la suite

A la tienne courage

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Humour, Justice, Police, réflexion, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.