Ecologie environnement – Narbonne : ils mettent les lamas au travail comme débroussailleuses

1188503_915_obj7736589-1_667x333.jpg Narbonne
Broutage écologique Un IUT de Narbonne (Aude) expérimente le recours à l’animal exotique pour lutter contre le risque d’incendie autour de ses bâtiments. Plutôt que des tondeuses mécaniques, deux lamas ainsi que deux ânes sont exploités pour débroussailler. (Source : Midi libre, en version abonné.) Le Monde juillet 2015
Midi libre
Un moyen naturel pour prévenir les incendies de végétation sur la zone de la Coupe.

116b927831c220417f675f727f7332eea65b7e8a

Le capitaine Haddock qui, comme on le sait, a un lourd contentieux avec les lamas (“Tintin et le temple du soleil”), apprécierait l’initiative, y voyant comme une vengeance personnelle : mettre les lamas au travail !

alamas-remplacent-des-tondeuses-gazon

L’IUT “Génie chimique, Génie des procédés” de Narbonne, qui dispose de terrains en friche a décidé, dans une démarche éco-responsable, d’expérimenter un débroussaillage non…
Midi libre
Des lamas plutôt que des tondeuses mécaniques pour débroussailler: un IUT de Narbonne (Aude) expérimente le recours à l’animal exotique pour lutter contre le risque d’incendie autour de ses bâtiments.

950f113b2a31dc9ba9a4bcdb81170411476b9c25

« On a tendance à aller vers ce qui est bio », a expliqué vendredi à l’AFP Jean-Philippe Poutou, responsable technique et en charge de l’entretien au département Génie chimique, Génie des procédés, de cet IUT dépendant de l’université de Perpignan.
En un mois, deux lamas (nés en France) aidés de deux ânes ont nettoyé 2.500 m2 de garrigue sur un terrain clos attenant à l’IUT, dans une zone où se produisent régulièrement des incendies, le dernier remontant à il y a tout juste un an, a précisé M. Poutou, confirmant à l’AFP une information parue sur le site de Midi Libre.
En temps ordinaire, des jardiniers viennent de Perpignan deux fois par an faire le même travail que le camélidé originaire des Andes.
Le recours aux animaux prêtés par un éleveur de chevaux (et accessoirement de lamas) de Narbonne, Stéphane Gendre, a permis quelques économies et s’est révélé efficace.
« En un mois, ils ont tout mangé à part quelques espèces », a dit M. Poutou.
Attirant des visiteurs locaux, les lamas se sont aussi montrés bons pour l’image de l’IUT, installé dans la périphérie de Narbonne.
L’animal au long cou ne peut que bénéficier à l’IUT qui forme aux procédés industriels pour des secteurs aussi variés que l’agroalimentaire, les cosmétiques ou la pharmacie et « ouvre aussi des portes vers l’environnement », a ajouté M. Poutou.

alama-ca-nettoie-plus-vite-que-la-chevre-et-ca-revient_586998_516x332

L’expérience a été jugée si concluante que l’IUT a un projet de convention avec l’éleveur pour que ses lamas reviennent brouter deux fois par an, au printemps et à l’automne.
Pour Stéphane Gendre, « l’animal est atypique et d’un entretien super facile ».
« Ca nettoie plus vite que la chèvre et ça revient moins cher que la tondeuse« , a-t-il ajouté à l’AFP.

IMG-20150626-00010

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Ecologie, Economie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.