Environnement – L’Arctique, nouveau royaume de la major Shell

C’est la victoire de la ténacité. Après huit à dix ans de persévérance, et près de sept milliards de dollars investis (environ 6,3 milliards d’euros) pour surmonter pléthore d’obstacles juridiques, logistiques et politiques, la compagnie pétrolière Royal Dutch Shell vient de recevoir l’aval définitif de l’administration américaine pour procéder à des forages exploratoires de gaz et de pétrole dans l’Arctique, rapportent le Los Angeles Times et le Financial Times.
L’enjeu n’est pas mince. Selon les experts, en effet, le sous-sol de cette région très convoitée recèlerait plus de 20 %  des ressources en hydrocarbures encore à découvrir sur la planète, souligne la BBC.
Sans surprise, les défenseurs de l’environnement ont fustigé la décision de Barack Obama, arguant qu’elle allait à l’encontre de ses deux principaux engagements : réduire l’impact du changement climatique et favoriser la transition des combustibles fossiles, fortement polluants, vers les énergies renouvelables, note The Wall Street Journal.
Pour les Verts, qui, malgré ce revers, ne désespèrent toujours pas de torpiller les ambitions de Shell, le président « ne peut jouer sur deux tableaux à la fois » : d’un côté, se faire le chantre de l’écologie – comme il y a deux semaines, lorsqu’il a annoncé un plan ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre – et, de l’autre, complaire aux desseins d’une major (Politico).
D’aucuns redoutent surtout la perspective d’une marée noire. Un scénario qui, à en croire les experts sondés par The Guardian, aurait des conséquences bien plus dramatiques que le naufrage de la plateforme Deepwater Horizon (exploitée par BP) survenu en avril 2010, dans le golfe du Mexique…

ascheltopelement

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Energie, Industrie, International, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.