Une appli pour reconnaître le chant des oiseaux

Le Soir.be – 20 août 2015 – Rédaction en ligne –
Créée par deux jeunes anglais, Warblr permet d’identifier 220 oiseaux.

Le merle noir. © Reporters
Le merle noir. © Reporters
Lors de promenades en forêt ou à la campagne, il n’est pas toujours aisé de reconnaître l’oiseau auquel correspond le chant que nous entendons. Florence Wilkinson et Dan Stowell, deux jeunes scientifiques anglais ont développé Warblr. Il s’agit d’une application permettant de reconnaître les chants de 220 oiseaux britanniques, d’après The Telegraph.
Cette application fonctionne de la même manière que Shazam, qui permet de reconnaître des chansons. Les utilisateurs enregistrent le chant d’un oiseau avec leur iPhone et Warblr leur fournit une liste d’oiseaux les plus susceptibles de correspondre au son enregistré. L’application fournit également une explication pour chaque oiseau.
Les deux scientifiques ont également développé un système de géolocalisation pour surveiller les habitats et les mouvements migratoires des espèces.
Le rouge-gorge. © Reporters
Le rouge-gorge. © Reporters
Leur but est également de sensibiliser la population à la préservation de la nature. « Notre mission est de rapprocher les gens de la nature grâce à la technologie, expliquent les concepteurs sur leur site internet. Nous voulons amener les gens dehors, qu’ils estiment la valeur de la faune devant leur porte, parce que nous croyons que ça leur donnera envie de la protéger pour les générations à venir. »
Lorsque The Telegraph a testé l’application peu de temps avant son lancement, celle-ci avait facilement identifié le chant d’un merle commun, mais n’avait pas réussi à reconnaître un rouge-gorge.
L’application qui coûte 3,99 livres, n’est pour le moment disponible que sur iPhone. Le développement pour Android est prévu pour plus tard.
Sur le même sujet :
Le site l’application Warblr
L’Europe a perdu 421 millions d’oiseaux en 30 ans
Moins d’espèces d’oiseaux dans nos jardins

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans animaux, Loisirs Tourisme, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.