Encyclopédie existentielle de la quotidienneté (01)

train_077
Rattraper le train
atrain83294279trainTGV-bagagesCourir après un train est toujours humiliant, le manquer est fatal : nous ne le prendrons plus jamais. Quand par contre nous parvenons à le rattraper nous n’avons pas seulement de la veine. L’air innocent, nous entrons dans un compartiment et posons la valise sur le porte-bagages, cherchant à cacher aux autres l’affolement persistant de notre souffle ; nous savons cependant que la réussite de notre course, d’emblée, nous a donné pour le voyage une chance supplémentaire. Même par rapport à ceux qui, digne, ont gagné leur place à temps.
Peter Kràl : Notions de base proses
Note : Chacun de ses textes de promeneur urbain est un petit voyage, un intense récit-poème, un éclairage sur ces détails devenus invisibles et sur leurs rapports ignorés. Un éveil du regard.
Illustration : Kozett

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Au fil du temps, poésie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.