Europe – Migrants : submergée par l’émotion, l’UE réagit

le Monde 03/09/2015
Face à l’ampleur de la crise des migrants, les Européens sont contraints de réagir, malgré leurs divergences, après l’émotion suscitée par la terrible photo d’un petit Syrien mort noyé.
Dans un contexte de crispation croissante entre Européens, sur un continent où l’extrême droite ne cesse de progresser, l’Allemagne et la France ont lancé jeudi une initiative pour « organiser l’accueil des réfugiés et une répartition équitable en Europe » de ces familles qui fuient principalement la Syrie en guerre.
La chancelière allemande, Angela Merkel, a évoqué des « quotas contraignants » et le président français, François Hollande, un « mécanisme permanent et obligatoire ». L’accord franco-allemand demande aussi d’« assurer le retour des migrants irréguliers dans leur pays d’origine » et d’aider « les pays d’origine et de transit ».
Les ministres des affaires étrangères européens doivent se retrouver ce vendredi à Luxembourg autour de ce dossier, tandis que quatre pays de l’Est, réticents à ouvrir leurs frontières et opposés aux quotas, se réunissent de leur côté à Prague, risquant d’aggraver des divisions déjà exacerbées.
Une répartition équitable des réfugiés entre pays européens fait partie des priorités de la Commission européenne, qui devrait dévoiler de nouvelles propositions le 9 septembre devant le Parlement, à Strasbourg. La Commission veut un mécanisme permanent de répartition, mais, face à l’urgence que connaissent notamment la Hongrie, l’Italie et la Grèce, son président, Jean-Claude Juncker, va « demander aux Etats membres de répartir en urgence 120 000 réfugiés supplémentaires au sein de l’UE », selon une source européenne.
Une modification des accords de Dublin, qui règlent en principe la prise en charge des réfugiés dans l’UE, doit être évoquée par les ministres de l’intérieur européens le 14 septembre, à Bruxelles.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Europe, Politique, Solidarité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.