Vigilance sur le Bon Coin – Le voleur à la roulotte démasqué

La Nouvelle République 11/09/2015 05:46
Pas malin, ce pilleur de voiture en était à une douzaine de méfaits quand il a été repéré sur le Net par sa victime et interpellé par les policiers de Blois.
C’est soit le besoin d’argent soit la stupidité, vraisemblablement les deux, qui a permis l’arrestation de ce voleur à la roulotte. Ce dernier s’est fait pincer, lundi soir, en centre-ville de Blois par la police grâce à la vigilance d’une de ses victimes.
Cette personne s’est fait dévaliser sa voiture quelques jours plus tôt. En consultant sur Internet le Bon Coin, le site de vente entre particuliers, elle a reconnu le GPS qu’on lui avait subtilisé. Se faisant passer pour un client intéressé, le propriétaire a pris contact avec le vendeur du GPS et lui a fixé rendez-vous pour le lundi suivant.
La police, alertée par le plaignant, a mis en place un dispositif. Et, lundi soir, vers 22 h 30, le vendeur s’est présenté au rendez-vous fixé rue Denis-Papin. Dès que la victime a reconnu le fameux GPS, les policiers sont intervenus pour passer les menottes au suspect ainsi qu’à sa compagne venue pour la transaction. La perquisition effectuée dans la voiture du couple a permis de découvrir différents objets notamment des autoradios et de l’outillage de provenance douteuse.
L’homme et la femme ont été placés en garde à vue au commissariat par les enquêteurs de la Sûreté urbaine. Par la suite, une autre perquisition a été menée à leur domicile situé, avenue Vauban, à Blois. Là, les policiers sont tombés sur d’autres objets (GPS, autoradios, outillage) vraisemblablement volés.

VOL POLICE

La perquisition des policiers a été très fructueuse et a permis d’élucider 14 vols à la roulotte. – (Photo, police nationale)
Peu coopératif lors des auditions, l’homme, originaire de Tunisie et âgé de 23 ans, a d’abord livré des explications fantaisistes sur la provenance des objets. Mais sa compagne, née à Romorantin en 1993 et fichée pour une affaire d’escroquerie, a été plus bavarde et a impliqué le jeune homme dans une série de vols à la roulotte. Acculé, le suspect, déjà connu pour des vols à l’étalage, a fini par expliquer qu’il brisait les vitres des voitures en stationnement. Il a avoué un total de 14 vols à la roulotte commis en août et septembre. Deux de ces vols avec dégradation ont été perpétrés à Saint-Pierre-des-Corps (37), le restant dans son quartier de Blois et ses alentours. Le voleur s’est justifié en mettant en avant un besoin d’argent. Une partie des objets volés avait déjà été revendue quand les policiers ont mis un terme à ses agissements.
Le jeune homme comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Blois le 3 février prochain. Le commissariat invite les conducteurs à être vigilants et à ne pas laisser d’objets apparents dans leurs véhicules en stationnement.
Lionel Oger
Loir-et-Cher Blois

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Police, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.