La magot caché de la maire de Puteaux, joëlle Ceccaldi-Reynaud

Le Canard Enchaîné – 23/09/2015  – H.L.
luxA l’ancienne ! La maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, et sa fille Émilie ont récupéré leur magot caché au Luxembourg en espèces sonnantes et trébuchantes : des liasses de billets et des lingots d’or prêts à être plaqués dans les matelas ou sous une pile de draps. Ce trésor représentait la coquette somme de 4 millions d’euros, comme « Le Canard » l’avait révélé en octobre 2010. Joëlle Ceccaldi-Raynaud avait alors expliqué que le compte avait été clôturé en avril 2009 et que l’intégralité des avoirs avait été « rapatrié dans une banque française » dont elle n’a jamais voulu dire le nom. 
On comprend mieux aujourd’hui cette petite cachotterie. En fait, ce sont environ 2 millions qui ont été récupérés en bons billets à la caisse de la banque privée Edmond de Rothschild de Luxembourg. Et 102 lingots d’or de 1 kilo, représentant 2 autres millions, qui ont fait l’objet d’un « rapatriement physique », comme l’a raconté « Médiapart » (17/7) . Le tout lors d’une dizaine d’opérations différentes, sans doute pour plus de discrétion.
imagesDL4IZH98Ce modeste bas de laine, qui était géré par l’intermédiaire d’une société immatriculée aux îles Vierges britanniques, a été débusqué par un juge de Nanterre qui s’interrogeait sur d’éventuels pots-de-vin liés à des travaux sur la chaufferie du quartier d’affaires de la Défense, dont Puteaux fait partie. Pour sa défense, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a fait preuve de créativité. Elle a juré, sans rire, que son oseille venait d’un héritage planqué en Suisse par sa grand-mère Corse institutrice, qui le tenait elle-même d’un grand-père diplomate dont elle n’a pas donné le nom, qui lui-même l’avait reçu de… on ne sait plus qui. Sans doute de Vercingétorix ou de Ramsès II…
Pas de bol : le propre père de la maire, Charles Ceccaldi-Raynaud, qui a longtemps occupé la mairie de Puteaux, avant de se fâcher à mort avec sa fille, a tout démenti devant le juge d’instruction. Preuves à l’appui, ce père attentionné a démontré que la grand-mère Corse n’avait jamais possédé un pareil bas de laine et a, dans la foulée, carrément accusé sa fille d’avoir touché des commissions occultes.
En 2004, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, qui était alors députée, avait pris quand même quelques précautions en abandonnant à se fille Émilie tous ses droits sur le compte luxembourgeois. Quatre ans plus tard, ladite Émilie a entrepris de vider dare-dare le compte, quand les magistrats ont commencé à s’intéresser à se mère.
Aujourd’hui, tout va bien pour cette généreuse maman. L’enquête sur la chaufferie de la Défense n’en finit plus de se perdre dans les sables. Aucune procédure judiciaire n’a été engagée contre la mère et la fille, et les électeurs de Puteaux ont réélu triomphalement leur maire adorée. Ce sont les Balkany qui vont être jaloux…
Joëlle_Ceccaldi-RaynaudJoëlle Ceccaldi-Raynaud,  actuellement maire de Puteaux depuis 2004, 1re vice-présidente de la communauté d’agglomération Seine-Défense et 2e vice-présidente de l’Établissement public d’aménagement de la Défense Seine Arche (EPADESA) a été députée de la sixième circonscription des Hauts-de-Seine et vice-présidente du conseil général des Hauts-de-Seine. Suppléante de Nicolas Sarkozy dans la sixième circonscription des Hauts-de-Seine (Puteaux/Neuilly-sur-Seine, à la suite de son père), elle lui succède lorsqu’il est nommé au gouvernement, en 2002. Elle est alors membre du groupe UMP et membre de la commission des Affaires culturelles et de l’Éducation. Elle succède à son père Charles Ceccaldi-Raynaud, malade, à la mairie de Puteaux en avril 2004. Elle démissionne de son mandat de députée  en janvier 2005, à la suite du départ du gouvernement de Nicolas Sarkozy, qui vient d’accéder à la présidence de l’UMP. Celui-ci la choisit à nouveau comme suppléante lors de l’élection partielle qui s’ensuit. Ayant obtenu un siège au Conseil économique et social en 2005, elle retrouve son mandat de députée quelques mois plus tard, à la suite du référendum du 29 mai 2005, lorsque Nicolas Sarkozy est rappelé au gouvernement.     Source : Wikipedia (extraits)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Justice, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.