Interview exclusif – Bygmalion : Jérôme Lavrilleux enfonce Nicolas Sarkozy

Dans un entretien à L’Obs, mardi, Jérôme Lavrilleux, l’ancien directeur adjoint de campagne de Nicolas Sarkozy mis en examen dans l’affaire Bygmalion, accuse ce dernier de mentir dans le système de fausses factures durant sa campagne présidentielle de 2012. «Il se défausse, il vit dans un monde irréel et ne sait pas assumer. Les grands chefs sont pourtant ceux qui assument. L’ingratitude est la marque des faibles. » Le Monde 14/10/2015
INTERVIEW EXCLUSIVE. Bygmalion : Jérôme Lavrilleux enfonce Nicolas Sarkozy
Nouvel Obs 13/10/2015
L’ex-directeur adjoint de campagne de Nicolas Sarkozy livre sa vérité sur les dérapages financiers. Pour lui, l’ex-président savait. Il raconte aussi avoir été menacé : « Il m’arrive d’avoir peur ».
Jerome Lavrilleux, former cabinet director of then president of the right-wing UMP opposition party Jean-Francois Cope and deputy campaign manager of former French president Nicolas Sarkozy's 2012 presidential campaign, arrives at the Pole Financier headquarters (the financial section of the Paris courthouse) in Paris, on October 9, 2015, prior to a hearing as part of the inquiry into the so-called "Bygmalion case". Lavrilleux, is one of the main figures in the "Bygmalion affair", in which he was charged on charges of falsifying invoices of the UMP party's communication firm Bygmalion to avoid reaching campaign spending limits for Sarkozy's 2012 presidential campaign. AFP PHOTO / FLORIAN DAVID
 AFP PHOTO / FLORIAN DAVID
Jérôme Lavrilleux, le 9 octobre 2015 (FLORIAN DAVID / AFP)
Il se confie pour la première fois depuis ses larmes à la télévision. Jérôme Lavrilleux, l’ancien directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy, s’exprime longuement dans « l’Obs » à paraître le 15 octobre 2015. Pour cet homme clé de l’affaire Bygmalion, Nicolas Sarkozy ne peut pas avoir ignoré que sa campagne dérapait en 2012. Il affirme aussi se sentir menacé.
Les menaces
« Je ne protège personne mais il m’arrive d’avoir peur. Je n’ai pas envie d’apprendre à nager dans 20 centimètres d’eau comme Robert Boulin. J’ai dit à mes proches que si un jour j’avais un accident de voiture, il faudrait faire une expertise. C’était de l’humour noir… quoique. »
Nicolas Sarkozy
justice casserole14-10-07-sarkozy« Je vais vous dire quelque chose que je n’ai jamais dit, et dont j’ai la certitude, conforté par la lecture du dossier aujourd’hui : les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 ont débordé de tous les côtés Et pas seulement le budget consacré aux meetings. Il ne faudrait plus appeler cette affaire « Bygmalion », mais celle des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. Rien n’a été contrôlé. (…) Il n’y a que Nicolas Sarkozy pour dire dans sa déposition que cette affaire ne concerne pas sa campagne… »
Jean-François Copé
« Nous nous voyons une ou deux fois par mois. Copé est quelqu’un qui ne lâche pas les gens. Voyez comment lui a eu l’élégance de réagir avec Nadine Morano, fidèle d’entre les fidèles de Sarkozy. (…) Nous parlons politique, mais je ne suis plus son conseiller quotidien, c’est une conversation amicale. Je peux lui donner mon avis sur certaines choses, mais je ne le conseille pas. »
Le reste de l’Article réservé aux abonnés

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Justice, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.