Découvrir le monde : Un site pour faciliter la mobilité des jeunes

adécouvrir le monde
Plus de 100 000 jeunes Français de 16 à 30 ans choisissent chaque année de passer un moment de leur vie à l’étranger, que ce soit pour étudier, faire un stage, partir comme volontaire ou encore participer à un chantier bénévole.
Mais une étude du Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie), publiée au début du mois de septembre, révélait que l’accès à ces expériences était inégal selon le lieu d’habitation et le niveau d’études considérés. Ainsi, afin de mieux faciliter la mobilité internationale des jeunes, le ministère de la jeunesse et des sports vient de lancer une plate-forme intitulée Découvrir le monde.
Ce site, fruit de deux ans de travail, offre des informations sur tous les aspects du volontariat international. Un moteur de recherche propose d’indiquer d’emblée à la personne intéressée sa région d’origine, son âge, sa situation (lycéen, étudiant, apprenti, demandeur d’emploi, etc.) ; puis la destination vers laquelle elle désire partir, dans quel cadre (études, formation, stage, mission professionnelle, volontariat…) et la durée de son séjour.
Une fois ces critères remplis, le site guide vers plusieurs dispositifs qui peuvent permettre de partir, d’être financé, accompagné… le tout piloté par les acteurs du soutien à la mobilité européenne et internationale des jeunes.

abougitudeinvitation

On y trouve aussi des témoignages, des actualités, un pense-bête ainsi qu’une carte de réseaux d’accompagnement généralistes en France. Parallèlement, le gouvernement, visiblement friand de néologismes, a aussi lancé une campagne sous le mot-dièse « branché » #labougitude.  Les internautes sont invités à partager sur les réseaux sociaux leurs meilleurs souvenirs de leurs expériences à l’étranger pour donner à d’autres jeunes l’envie de bouger à leur tour hors de nos frontières
Le Monde 13/10/2015

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, Médias, Politique, Travail, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.