Et si Sarkozy s’apprêtait à quitter [de nouveau] la vie politique ?

REVOLUTION N°2 –  Journal optimiste et bienveillant de lutte contre l’idiocratie mondialisée – Bimestriel octobre-novembre 2015 – Théo Ivanez –
Allez Nicolas, on te l’avoue : si on ne te trouvait pas aussi toxique pour la vie politique et pour le pays, on aurait presque de la peine pour toi. Nicolas, on pensait qu’on avait assisté à ton inexorable chute en 2012, lorsque tu t’es fait battre par François, le candidat à la présidentielle avec le moins de charisme de l’histoire. Que nenni !
130929-sarko-ego-deligneOn craint pour ta poire, Nico. Le pire reste à venir. La chute, la vraie, n’a en réalité pas encore commencé pour toi. Et nous avons bien peur que tu te rendes compte très bientôt que tu as été victime de toi-même, de ta vanité qui t’aura poussé à croire que tu pouvais de nouveau être élu président après avoir effectué un mandat catastrophique et après avoir rendu assourdissant et bêta le discours politique. Une enquête réalisée par Le Point  en septembre estime que les personnes ayant l’intention d’aller voter à la primaire de droite et du centre en novembre 2016 (soit 519 personnes interrogées), donneront à 40 % leur voix pour Juppé. Seulement 34 % pour toi Nico. C’est tout nase comme score, çà !
Pourtant tu as tout fait pour revenir dans la course. Tu as annoncé zz2que tu partais façon « je vous ai compris, je pars puisque vous me désavouez« . Tu as cessé de te raser et tu as fermé ta bouche pendant de longs mois. Ce qui a dû être un effort surhumain pour toi qui aime tant les micros et les projecteurs et qui nous a fait aussi tout drôle à nous, les Français que tu avais habitués à ton bagout et à ton omniprésence. Puis, tu t’es rasé et tu es revenu. Tu nous a dit que tu avait changé. Beaucoup. « Très beaucoup ». Que tu étais finalement devenu l’opposé de ce que tu étais avant. Puis tu as pris le parti. Tu as changé le nom du parti. Tu as joué un temps au gaucho. Puis depuis quelques semaines, tu te lâches sur les migrants – au fait, il n’était pas migrant, Pal, ton papa ? 
Bref. Tant d’efforts pour rien. Parce que Nico, les Français ne veulent plus de toi. Ton retour n’aura pas lieu. Et quand tu vas le réaliser, tu vas mal le prendre. Pourtant, t’as une femme riche, « esthétique » et célèbre. Tu as du pognon. De quoi te faire encore plus de pognon. Alors, pars ! Profites-en ! Dans quelques années, les manuels d’histoire ne t’encenseront pas. Hollande non plus d’ailleurs. Pas plus que le prochain. Mais nous, on te garde une place très spéciale dans notre cœur. Parce que tu auras au moins eu le mérite de divertir le peuple français, à défaut de le servir.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.