Europe- Accord UE-Turquie face au flux de migrants

La Commission européenne a annoncé, dans la nuit de jeudi à vendredi, qu’elle avait conclu un « plan d’action commun » avec la Turquie pour endiguer les flux migratoires, à l’issue d’un sommet des chefs d’Etat à Bruxelles.
« La Turquie se montre prête à accueillir davantage de réfugiés et à leur offrir plus de perspectives pour leur éducation et leur travail, à mieux les enregistrer, à une surveillance des frontières plus efficace et aussi à une lutte commune contre les réseaux criminels de trafic d’êtres humains », a détaillé le PM néerlandais, Mark Rutte.
En échange, « on va aider, car investir financièrement en Turquie est aussi dans notre intérêt à nous », a-t-il ajouté, confirmant qu’Ankara exigeait trois milliards d’euros d’aide de la part des Européens.
Le chef de l’exécutif européen, Jean-Claude Juncker, a indiqué que cet aspect du plan devait encore être négocié « dans les jours qui viennent ». François Hollande a confirmé qu’« il n’y [avait] pas de montant fixé ». « Il ne s’agit pas de donner de l’argent. Il s’agit de savoir » à quoi ces fonds peuvent servir, a-t-il plaidé.

1166018_refugies-leurope-avance-a-reculons-vers-un-accord-avec-la-turquie-web-tete-021408701339_660x352p

Les aides doivent notamment être consacrées « à la création de centres de réfugiés » et à « la prise en charge des enfants », a souligné M. Hollande. Le feu vert politique des dirigeants européens à ce plan est « une étape majeure » dans la gestion de la crise migratoire, a indiqué de son côté Donald Tusk, le président du Conseil européen.

apeurope

Les dirigeants de l’UE sont également convenus d’œuvrer à un système intégré de gestion des frontières qui « ira au-delà du mandat de Frontex », l’agence européenne de surveillance des frontières. « Dans les prochains mois, l’agence va se transformer en un organe plus opérationnel », a expliqué M. Tusk. Enfin, les 28 ont également débattu de la création d’un corps de gardes-frontières européens pour renforcer les frontières extérieures de l’Union européenne.
Le Monde 16/10/2015

amigrantstopelement

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Economie, Europe, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.