Performance de Seong-Jin Cho, vidéo : Le pianiste sud-coréen remporte le 17e concours international Chopin de Varsovie

France-Musique le 21 Octobre 2015

amusique Coréenchopin-1445458574

La finale du 17e Concours international de piano Frédéric Chopin s’est déroulée mardi 20 octobre 2015 à Varsovie, et c’est le pianiste sud-coréen Seong-Jin Cho, 21 ans, qui a remporté le premier prix.
78 pianistes originaires de 20 pays, 17 jours de compétition… Et un vainqueur pour ce 17e Concours international de piano Frédéric Chopin : le Sud-coréen Seong-Jin Cho.
Formé au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMdP) dans la classe de Michel Beroff, le pianiste remporte un prix de 30 000 euros, assorti de nombreux concerts programmés à travers le monde.  Il était, selon notre journaliste sur place Cécile de Kervasdoué, le grand favori de la compétition.
apianiste coréznmusiquechoNé à Séoul le 28 mai 1994, Seong-Jin Cho est déjà un habitué des grands prix : il a remporté le Concours international Chopin pour jeunes pianistes en 2008, le 3e prix du prestigieux concours international Tchaïkovski en 2011, ainsi que le 3e prix du Concours international Arthur Rubinstein.
Seong-Jin Cho a déjà donné un certain nombre de concerts en France. On l’a entendu dans un programme Mozart / Schubert / Chopin au Festival de Prades le 29 juillet dernier, mais aussi avec l’Orchestre philharmonique de Radio France le 1er juin 2012 dans le Concerto pour piano n°1 de Tchaïkovski. Clément Rochefort en diffusera un extrait le 30 octobre prochain dans les « Vendredis du Philhar’ » avec la Polonaise n°6 de Chopin que le pianiste avait donné en bis de ce concert.

seong_jin_cho_chopin_17_concours_piano_varsovie_mea

Elu par un jury composé notamment de Martha Argerich, Philippe Entremont, ou encore Nelson Goerner, Seong-Jin Cho grave son nom sur la prestigieuse liste des vainqueurs du concours, à la suite de Maurizio Pollini (1er prix en 1960), de Martha Argerich (1965), de Krystian Zimerman (1975), ou encore de Rafal Blechacz (2005).
Ci-dessous, la vidéo de la performance de Seong-Jin Cho au tour préliminaire de ce 17e Concours international Frédéric Chopin : 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, International, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.