Greenpeace s’attaque aux pesticides et cible Leclerc

Univers Nature – 20/10/2015 –
greenpeace-leclerc-pesticide
Voici le slogan clamé par les activistes de Greenpeace le 15 octobre dernier devant la SOCAMIL, une centrale d’achats de Leclerc près de Toulouse (et dans d’autres centres Leclerc de France depuis). Greenpeace y a aussi déversé 7 tonnes de terre « contaminée », la terre venait d’un champ cultivé de manière conventionnelle.
Cette action coup de poing de Greenpeace a pour but d’interpeller Leclerc et d’influencer le géant pour qu’il ait un impact positif sur l’utilisation des pesticides. En effet si Leclerc, en tant que numéro de la grande distribution en France, venait à améliorer sa politique envers les pesticides, cela toucherait non seulement un grand nombre de consommateurs, mais cela inclinerait aussi les autres acteurs de la grande distribution à changer leur habitude.
La course pour acheter des produits agricoles aux prix les plus bas a été entraînée depuis des années par Leclerc : les fruits et légumes distribués doivent être visuellement parfaits et à des prix défiant la concurrence. Une telle exigence pousse les agriculteurs à se tourner vers une agriculture forte en pesticides afin de satisfaire Leclerc, un client que beaucoup d’agriculteurs ne peuvent se permettre de perdre.
Greenpeace blâme surtout le manque de transparence du géant alors qu’il communique sur le pouvoir d’achat, mais ignore la question de la santé publique. Ainsi le 17 octobre c’est le public que les activistes ont sensibilisé dans les magasins Leclerc de Toulouse. Cette question de santé publique est fort pertinente en Midi-Pyrénées, une région fortement agricole et dont les habitants et la biodiversité font les frais de l’utilisation intense de pesticides.
Cependant à travers cette action, Greenpeace s’adresse à toute la grande distribution pour plus de transparence envers le consommateur quant à leurs engagements. Le groupe réclame aussi l’élimination des pesticides les plus dangereux dans la production de notre alimentation, et un soutien aux agriculteurs qui décident de se lancer dans une production sans pesticides.

Une action menée dans 20 autres magasins en France./DDM Xavier de Fenoyl

Une action menée dans 20 autres magasins en France./DDM Xavier de Fenoyl

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.