Duel sino-américain larvé en mer de Chine du Sud

648x415_uss-lassen-2009
Le jeu de go se poursuit en mer de Chine méridionale. Mardi matin, un destroyer de la VIIe flotte américaine, le USS Lassen, a croisé à moins de douze milles marins du récif de Subi, l’une des nombreuses îles artificielles qui ont émergé ces derniers mois dans l’archipel des Spratleys, territoire très convoité que la Chine considère comme lui appartenant.
Cette manœuvre a provoqué l’ire de Pékin, qui y a vu une « provocation délibérée ». Condamnant une initiative « illégale », le ministère des affaires étrangères chinois a fait savoir qu’une telle action était de nature à mettre en péril la paix et la stabilité régionales (The Washington Post).
Comme l’explique USA Today, cette réaction épidermique tient au fait que la Chine revendique sa souveraineté sur la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, vaste étendue de 3 500 000 kilomètres carrés qui compte parmi les routes maritimes commerciales les plus stratégiques du globe.

alemonde duel

S’appuyant sur les dires d’un expert, CNN souligne que l’incursion américaine, annoncée depuis plusieurs semaines et dont tout laisse à croire qu’elle va se répéter, était avant tout destinée à tester la liberté de navigation dans cette zone. Un défi auquel le Global Times, organe de presse officiel du Parti communiste, appelle à répondre avec la retenue qui sied à une grande puissance.
L’agence de presse Chine nouvelle, de son côté, fustige un « jeu de poker dangereux », appelant Washington à cesser de créer des remous inutiles. Faut-il craindre une conflagration aux conséquences potentiellement ravageuses ? Même s’il n’exclut pas un incident isolé, le Wall Street Journal ne croit pas à ce scénario. Son argumentaire : Chinois et Américains ont trop besoin les uns des autres pour se lancer dans un face-à-face militaire de mauvais aloi. L’inconnue qui pourrait remettre en cause toute l’équation existe, cependant. Elle tient en un mot, conclut le quotidien : nationalisme.

alemonde dueliles

Le Monde 29/10/2015

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Défense, International, Médias, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.