Les charmes de l’érable du Japon

France-Info25 octobre 2015Claude Bureaux

L’Acer Japonicum dit Aureum © jacinta lluch valero
Lors de ces dernières fêtes des plantes, j’ai pu noter l’intérêt voire l’engouement des jardiniers, pour un magnifique arbuste à feuilles caduques, très apprécié pour les petits jardins : l’érable du Japon.
Les érables du Japon sont des arbustes très décoratifs parfaitement rustiques, même si leur jeune feuillage est parfois endommagé par les gelées printanières. Ce petit érable, parfois mené en bonsaï, doit être impérativement planté en situation abritée ou sous une ombre très légère.
Mais il faut savoir que leur intolérance au calcaire oblige à les planter en terre acide, terre de bruyère ou dans un mélange de terreau de feuilles et de tourbe. L’arrosage, indispensable en été, avec l’eau du réseau peut leur être parfois défavorable, c’est pourquoi je recommande l’arrosage avec de l’eau de pluie, si vous avez bien sûr la possibilité de la récupérer. Sinon, l’apport régulier dans la cuvette de plantation d’un anti-chlorose reverdissant à base de fer, utilisable en agriculture biologique, est indispensable.
Les pépiniéristes vous proposent actuellement des érables
Acer palmatum Atropurpureum
Acer palmatum Atropurpureum
Le Palmatum Atropurpureum, à feuilles en éventail, d’un magnifique coloris rouge pourpre. Mais d’autres érables à faible développement, que les botanistes appellent Acer, sont également offerts en pépinière et en jardinerie.
L’Acer Japonicum dit Aureum a des feuilles vert-pâle, dorées en cette saison. Le Dissectum possède des feuilles palmées, finement divisées, d’un beau vert tendre et l’Ornatum au feuillage pourpre foncé. Ces arbustes qui dépassent rarement deux mètres cinquante de hauteur s’associent merveilleusement avec les azalées et les rhododendrons qui ont les mêmes exigences et se mettent en valeur les uns les autres. Les bulbeuses à floraison printanière comme les narcisses des poètes, le muguet, les tulipes botaniques, les jonquilles ou les muscaris se développent harmonieusement à leur pied.
Le dictionnaire visuel des arbres et arbustes communs de Maurice Reille vient de paraître aux éditions Ulmer
Au travers une iconographie inégalée, il nous fait découvrir les arbres et les arbustes qu’on rencontre communément dans la nature et dans les parcs et jardins. Chaque espèce est décrite avec tous les détails permettant une identification visuelle : port de la plante, feuille, fruit, écorce et de nombreux autres détails caractéristiques 29,90 € dans toutes les librairies et le rayon livres des jardineries.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Loisirs Tourisme, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.