Cinéma engagé : 6ème édition 2015

cinéma et droits humainslogo_site
Le Festival cinéma et droits humains est un événement organisé par les militants d’Amnesty International Paris.
Cette 6e édition met notamment en avant la situation des femmes en Iran, avec Nahid, de l’impunité au Guatemala, avec Burden of Peace, ou encore des violences sexuelles en RDC, avec L’homme qui répare les femmes.
Des projections suivies de débats invitent le public à s’interroger sur la réalité des droits humains. Au Reflet Médicis, jusqu’au 10/11.
05/11/2015
L’édito de Geneviève Garrigos, Présidente d’Amnesty International France
amnesty-internationalLa création artistique a, de tout temps, été utilisée pour véhiculer des messages qui nous interrogent sur la société dans laquelle nous évoluons, sur les injustices et les inégalités qui parfois la fondent ; une remise en cause dérangeante qui a pu conduire ses auteurs au bannissement, à leur arrestation ou encore à leur mort. Depuis son avènement, le 7e art contribue à dénoncer les violations des droits humains : guerre du Viêt-Nam, Apartheid, esclavage, pauvreté, répression ne sont que quelques-unes des situations dont le cinéma s’est emparé pour bousculer les idées reçues, lutter contre l’indifférence, refuser l’inacceptable et réveiller nos consciences.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Droit de l'humain, International, Médias, Solidarité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.